balance générale

Qu’est-ce que la balance générale en comptabilité ?

La balance générale est un document comptable qui constitue un état des lieux des finances de l’entreprise. Elle permet de suivre sa comptabilité sous un autre angle. Facile à analyser, elle reprend de manière synthétique les comptes de l’entreprise.

Elle est ainsi un bon outil de gestion au service du dirigeant de l’entreprise ou de son directeur financier. À quoi sert cette balance ? Comment la réaliser ? Libeo répond à toutes vos questions.

La balance générale : définition

La balance générale est une balance comptable qui reprend l’ensemble des comptes où des mouvements financiers réalisés au cours d’un exercice comptable ou d’une période donnée. Il s’agit d’un état financier qui permet d’avoir une vue synthétique sur les comptes de l’entreprise qui figurent dans son plan comptable, mais également sur leur solde.

À la différence du grand-livre ou du livre-journal, la balance générale n’est pas obligatoire. Elle est toutefois très utile pour le dirigeant, pour le directeur financier, ou pour l’expert-comptable, ces derniers s’en servant notamment pour vérifier la comptabilité de l’entreprise et produire plus facilement les comptes annuels de la société.

Quel est le rôle de la balance générale ?

La balance générale permet à l’entreprise d’établir des rapports financiers destinés à vérifier les comptes de l’entreprise.

Le contrôle des comptes

Analyser votre balance générale vous permet de contrôler les enregistrements comptables réalisés sur la période étudiée, d’identifier les soldes anormaux et d’en détecter l’origine. Cette analyse vous permet également de comparer les postes d’une année sur l’autre pour en visualiser les variations. Vous pouvez alors observer les comptes de l’entreprise en détail, ainsi que ses dépenses et sa trésorerie.

Cet outil de contrôle qui sert à vérifier la conformité de la comptabilité. En effet, la différence entre les comptes de charges et les comptes de produits permet d’obtenir un résultat comptable qui s’inscrit soit au compte 120 (débit) soit au compte 129 (crédit).

Le contrôle de la TVA

Une entreprise assujettie à la TVA doit verser la taxe sur la valeur ajoutée qui a été collectée auprès de ses clients, déduction faite des achats qu’elle a réalisés auprès de ses fournisseurs. Elle doit ainsi déclarer sa TVA.

Grâce à la balance comptable, il est possible de mieux suivre la conformité de la TVA en étudiant les montants affichés. Elle constitue un formidable outil au service de l’expert-comptable qui réalise les déclarations de TVA. Il s’en sert en effet pour suivre les paiements de TVA qui ont été réalisés au fur et à mesure. Cette balance permet ainsi d’éviter un éventuel redressement fiscal.

Comment faire une balance générale ?

La balance générale est un résumé du grand-livre comptable. Elle en reprend donc les informations de manière synthétique.

Quelles informations contient une balance générale ?

Elle prend la forme d’un tableau qui liste l’ensemble des comptes de l’entreprise où au moins un mouvement financier a été réalisé. Ces derniers apparaissent dans l’ordre des classes, selon le Plan Comptable Général (PCG) de l’entreprise. On y retrouve ainsi :

  • Classe 1 : Les comptes de capitaux ;

  • Classe 2 : Les comptes d’immobilisation ;

  • Classe 3 : Les comptes de stocks et en-cours ;

  • Classe 4 : Les comptes de tiers ;

  • Classe 5 : Les comptes financiers ;

  • Classe 6 : Les comptes de charges ;

  • Classe 7 : Les comptes de produits.

En plus du solde du compte, la balance générale doit faire apparaître :

  • Son libellé ;

  • Son numéro ;

  • La valeur totale des débits ;

  • La valeur totale des crédits.

Les soldes créditeurs et débiteurs doivent apparaître face à chaque compte. Le solde des comptes au débit doit toujours être égal au solde des comptes au crédit. En effet, la balance doit être équilibrée. Si ce n’est pas le cas, c’est sans doute qu’une écriture comptable a mal été enregistrée ou qu’elle est erronée. À la différence d’autres documents comptables qui sont inaltérables, il est possible de modifier la balance générale en cas d’erreur, et de la corriger.

? Bon à savoir : grâce à un logiciel de comptabilité adapté, la balance générale peut être éditée très facilement.

Quand éditer une balance générale ?

La périodicité de la balance générale dépend du besoin exprimé par l’entreprise. Elle peut être réalisée à tout moment. Néanmoins, elle est généralement éditée lors de la clôture de l’exercice comptable ou lorsqu’une situation comptable intermédiaire est demandée : on l’appelle alors la balance générale de révision.

Il est possible de l’éditer mensuellement ou trimestriellement si l’objectif de l’entreprise est de simplifier les déclarations de TVA par exemple.

Bon à savoir : une balance générale peut être demandée dans le cadre d’un contrôle des comptes de l’entreprise par les commissaires aux comptes. Une balance générale de clôture peut également être demandée dans le cadre d’un contrôle fiscal ou social.

Quelles sont les autres balances comptables ?

Si la balance générale est la principale balance comptable utilisée en entreprise, ce n’est pas la seule. Il en existe deux autres : la balance auxiliaire et la balance âgée.

La balance auxiliaire

À la différence de la balance générale, la balance auxiliaire ne porte que sur les comptes de tiers, en mettant l’accent sur :

  • Les comptes fournisseurs (n° 401) ;

  • Les comptes clients (n° 411).

Chaque poste mentionné doit être accompagné de différentes informations telles que le numéro de compte, le libellé, le total des débits et des crédits ou encore le solde à l’ouverture et à la clôture de la période.

La balance âgée

La balance âgée est un document comptable qui permet à l’entreprise d’avoir une visibilité sur les délais de paiement de ses factures. Elle peut alors :

Tout comme la balance auxiliaire, la balance âgée ne concerne que les comptes de tiers. Elle ventile les créances échues et celles à échoir en fonction de la date à laquelle elles doivent être réglées. Toutes ces fonctionnalités sont incluses dans Libeo : centralisation, traitement, paiement des factures fournisseurs. Libeo vous offre une transparence optimale sur l’état de vos paiements et vos factures en attente.

CTA blog dépenses

Derniers articles blog