expert-comptable-covid

Experts-comptables : Accompagnez vos clients pendant la crise du COVID-19

Libeo et QuickBooks se sont associés vous permettre d’y voir plus clair dans l’accompagnement et le conseil de vos clients pendant la crise liée au Coronavirus. Comment aider vos clients à traverser la crise du COVID-19 ?

Près d’une semaine après le début du confinement, le gouvernement a annoncé un ensemble de mesures destinées à soutenir les entreprises françaises. Ces nombreuses annonces sont certainement intéressantes, mais restent vagues et difficilement actionnables dans l’urgence de la situation.

WEBINAR EXPERTS-COMPTABLES : ACCOMPAGNER VOS CLIENTS PENDANT LA CRISE DU COVID-19

Les intervenants du webinar :

LE WEBINAR EXPERTS-COMPTABLES EN REPLAY

1. GESTION DU SOCIAL

Mise en place de l’activité partielle

Pour venir en aide aux entreprises durant cette crise, l’Etat a fortement encouragé le recours aux mesures de chômage partiel. Cependant, ces mesures peuvent manquer de clarté – notamment au sujet des bénéficiaires – et appellent donc à la vigilance de tous.

Afin de bénéficier de cette mesure, toute entreprise devra :

  • Effectuer une demande en ligne validée sous 48 heures.

  • Compléter un formulaire en ligne exposant les raisons précises de cette demande.

L’activité en temps partiel implique de facto, une perte de salaire pour les employés. Il est tout de même possible de couvrir la totalité de la rémunération qui sera dans ce cas soumise aux charges sociales classiques. L’ensemble des décrets d’application de ces mesures n’étant pas encore entré en vigueur, il vous faudra quand même s’assurer des modalités de ces dispositifs.

Voici certaines des particularités de ce dispositif :

  • Les cadres forfaits ne bénéficient pas des mesures d’activité partielle.

  • Le chômage partiel doit être demandé par secteur ou service.

  • Les activités liées au BTP ne seront pas systématiquement indemnisées.

  • Les CHR devraient normalement bénéficier de ces mesures.

  • Les startups ne disposent pour l’instant d’aucune garantie en cas d’activité partielle.

  • L’indemnisation concernant le résidu de salaire ne sera pas couverte.

Toute demande de mise en activité partielle doit être construite autour de motifs économiques concrets justifiant une baisse d’activité. Nous vous proposons donc de continuer à fonctionner à bas régime en attendant la publication du décret d’application.

Décalage des prélèvements

Face au caractère exceptionnel de la situation, le gouvernement a également octroyé la possibilité de reporter les paiements d’impôts. Ainsi, vous pouvez solliciter votre banque afin de faire annuler tout paiement par prélèvement (même à posteriori).

Ces nouvelles mesures, reportent d’emblée les paiements de ces prélèvements pour une durée de 3 mois minimum, qui pourra être prolongée en fonction du besoin établi avec votre client.

2. GESTION DE LA TRÉSORERIE

Construire un plan de trésorerie adapté à la crise

Puisque la situation actuelle est très particulière, il est primordial de permettre aux entreprises d’obtenir une vision claire sur leur trésorerie à court-terme. Pour cela, nous vous encourageons à établir en premier lieu, une liste exhaustive des dettes fournisseurs et charges de personnel, ainsi que le loyer à payer dans les semaines à venir.

Ensuite, calculez un chiffre d’affaire conservateur en établissant plusieurs scénarios en lien notamment avec votre activité et votre lieu géographique d’activité. Ces éléments vous permettront d’établir des prévisions à plus long-terme dans le cadre d’une sortie de crise. Gardez toujours une marge de manoeuvre importante (15%) toujours utile en cas d’imprévu.

Il est important de mettre à jour son prévisionnel de trésorerie tous les jours afin de garder une vision claire sur les différents impacts de chacune de vos opérations d’encaissement et/ou de décaissement. Il est donc fondamental en temps de crise, d’avoir un plan de trésorerie prévisionnel sur 2 ou 3 mois et au maximum sur 9 à 18 mois afin de préparer vos demandes auprès des banques.

Négocier avec les banques, BPI & créanciers

Afin de limiter l’impact économique de la situation actuelle, le gouvernement a permis une forte mobilisation de la BPI. Ainsi, l’ensemble des entreprises françaises (TPE, PME et même ETI) pourra bénéficier des nouvelles aides décidées. Afin de bénéficier de ce soutien, la BPI établira un profil de risque pour chaque entreprise qui soumet une demande.

Le profil risque permettra de distinguer les entreprises qui ont une visibilité à 3 mois, 6/12 mois ou même 12+ mois, établie de la manière suivante : agrégation des créances, ainsi que l’état actuel de la trésorerie avec une prise en compte des dépenses incompressibles.

La BPI cherchera à obtenir un plan de trésorerie à 6 mois au minimum pour les cas les plus complexes, voire plus si l’entreprise est en meilleure santé. Il est donc essentiel de fournir ses éléments avec clarté afin de bénéficier au plus vite d’une aide. Par ailleurs, la BPI maintient ses dispositifs classiques (Prêt Innovation, etc.) tout en suspendant les deux échéances de remboursement à venir (Mars & Juin) sans démarche à remplir au préalable.

Les 3 grandes mesures du plan de soutien de la BPI :

  1. Tout client qui bénéficie déjà d’une avance active auprès de la BPI pourra obtenir un renouvellement et une augmentation du volume de la ligne de 30%. La BPI s’engage auprès des banques avec d’importantes garanties bancaires négociées avec l’Etat.

  2. Usage massif du mécanisme de garantie bancaire à hauteur de 90%, pour permettre aux banques de se prévenir en cas de défaut. Cette décision concerne l’ensemble des solutions à court ou moyen terme utilisées par une banque.

  3. Prêt atout : Nouveau prêt similaire au prêt rebond accessible en Ile-de-France qui concerne en priorité les secteurs du tourisme, logistique, évènements, etc.

Consultez les aides proposées par Bpifrance ici

3. QUESTIONS / RÉPONSES

Q : Comment faire face aux différents décalages des mensualités à payer ?
A : Le décalage de l’ensemble des mensualités pourrait être reconduit sur d’autres échéances.

Q : Toutes les entreprises sont-elles éligibles à l’aide financière ?
A : Les entreprises de toutes tailles sont éligibles, sous réserve d’avoir clôturé au moins un premier exercice financier. Certains cas sont à exclure dans l’agriculture.

Q : Que se passe-t-il dans le cas d’entreprises sans salarié ?
A : Les entreprises ayant des salariés seront surement privilégiées. Cependant, dans le cas de startup ou autres entreprises n’ayant pas encore de salariés, elles pourront bénéficier des subventions classiques.

Q : Quel est le délai de traitement des dossiers ?
A : Garantie bancaire : La BPI a mobilisé 500 salariés sur ses questions avec une moyenne de réponse de 5 jours. Concernant les prêts, la réponse sera fournie sous 10 jours.

Q : Les cabinets d’Expertise-Comptable sont-ils éligibles à l’activité partielle ?
A : Aucune garantie jusqu’a présent. Il sera nécessaire de le justifier, en invoquant par exemple beaucoup de déplacements annulés, un manque de digitalisation et une présence physique chez le client obligatoire.

A garder en tête : Pour obtenir une réponse au plus vite, contactez votre chargé d’affaires en priorité. Fournissez lui votre niveau de trésorerie, votre plan de trésorerie sur 6/12 mois ainsi que vos créances clients et un descriptif de l’impact de la crise sur votre activité. Il pourra ainsi traiter votre demande.

En raison de la complexité de la situation actuelle, il est impératif de vous préparer à toute éventualité concernant votre client et son entreprise. Cependant, dans l’attente des confirmations officielles et juridiques, il est essentiel de discuter avec vos clients/fournisseurs tout en attendant l’officialisation des décrets d’application. Restez donc prudent face à la décision de suspendre le paiement de vos échéances mensuelles (loyers, etc) qui vous exposerait par la suite légalement et juridiquement.

Les aides aux entreprises pendant la crise – Informations officielles

Attention, les mesures changent régulièrement : tenez-vous informé des mises à jour potentielles et nouvelles mesures d’aides.

Libeo facilite la gestion de trésorerie