L'ESSENTIEL

DÉCEMBRE 2021

Votre temps est précieux. Ne le passez plus à dénicher les dernières infos qui comptent pour vous.

Temps de lecture : 4 minutes

PLEIN DE BELLES CHOSES

C’est bientôt Noël…Souriez, rêvez, donnez, partagez, faites des vœux ! Le temps est venu de croire en la magie des jours de fête ! Ces derniers mois furent éreintants. Mais nous sommes restés actifs malgré la crise. Nous nous sommes adaptés et nous avons appris les uns des autres. Chez Libeo, nous vous avons préparé une surprise : vous allez bientôt découvrir sur vos écrans télé notre premier spot publicitaire. Nous sommes impatients de savoir ce que vous en pensez. Passez de très heureuses fêtes !

Pierre, Jérémy et Pierre-Antoine, fondateurs de Libeo

LES INCONTOURNABLES

Les appels à augmenter les salaires se multiplient. « Les salariés du privé attendent, après deux ans d’efforts, leur juste récompense », a estimé Geoffroy Roux de Bézieux, patron des patrons. Il faut une revalorisation « significative » des salaires de l’hôtellerie-restauration, a renchéri Bruno Le Maire. La liste est interminable… ! La hausse de l’inflation (2,8 % en novembre sur un an) combinée à la pénurie de main d’œuvre (292 800 emplois ne sont pas pourvus au troisième trimestre – +11 % par rapport au trimestre précédent !) poussent les salaires à la hausse.

Selon une étude de la Confédération des PME, nous sommes 34 % des dirigeants de TPE et de PME à envisager une « hausse généralisée des salaires » début 2022. Principale raison évoquée ? La crainte qu’un concurrent débauche nos salariés (58 %). Mais ce n’est pas toujours possible d’augmenter les salaires. Alors, que faire ? D’autres leviers sont possibles : l’amélioration des conditions de travail (plus de flexibilité sur les horaires, par exemple) et surtout les dispositifs de participation aux bénéfices ou d’épargne salariale, traditionnellement utilisés par les grandes entreprises, et que nous plébiscitons de plus en plus.

À méditer : « Si vos employés sont satisfaits, vos clients le seront et votre rentabilité sera assurée », ne cessait de répéter Anne Mulcahy, emblématique patronne de Xerox (2001-2009), lorsqu’elle était interrogée sur la recette miracle qui a permis de redresser le groupe américain, au bord de la faillite au début des années 2000.

LES DÉCOUVERTES

La France compte 4 millions de PME. Elles sont à l’origine de 85 % des créations nettes d’emplois et contribuent à 40,3 % à la valeur ajoutée. C’est peu dire que les PME sont essentielles à l’activité économique ! Elles font vivre des territoires isolés et sont des moteurs de l’innovation. Mais reconnaissons-le, ce n’est pas facile tous les jours. Il faut jongler avec les clients, les finances, manager les équipes, identifier les prochaines opportunités de développement, etc. Bref, c’est compliqué et nous ne possédons pas toujours les prérequis pour tout affronter. C’est pour remédier à cela que la fondation Goldman Sachs a développé un programme unique et gratuit avec l’ESSEC pour accompagner les dirigeants de PME. Durant seize jours intensifs, des coachs et des professionnels dévoilent toutes les astuces pour développer son entreprise et exploiter tout son potentiel.

Quelles sont les conditions pour postuler ?

  • Être dirigeant d’une PME depuis trois ans au moins ;
  • Employer au moins cinq salariés ;
  • Faire un chiffre d’affaires supérieur à 250 000 euros ;
  • Ne pas avoir reçu de formation en gestion. Si vous cochez toutes les cases, il est encore temps de candidater en vous inscrivant ici. À ne pas rater !

LE CHIFFRE DU MOIS

65 % des Français estiment que la méritocratie est mal défendue selon un sondage IPSOS. C’est plus que dans les autres pays de l’échantillon (47 % en moyenne). Comment expliquer cet écart ? Les Français croient au mérite individuel, en la capacité de chacune et chacun à gravir les échelons. En revanche, ils sont sceptiques quant à la capacité des institutions (école, administration et entreprises !) à reconnaître et à sanctionner leur mérite. À l’heure des pénuries de main-d'œuvre, la question de la reconnaissance devient cruciale pour les entreprises. Chez Libeo, c’est un sujet également. Des solutions existent : hausse des salaires (nous l’avons déjà vu), hiérarchie horizontale, participation des salariés à la gouvernance, mais aussi contribuer à faire émerger les talents partout sur le territoire, y compris dans les zones défavorisées, en travaillant avec les associations. Individus et entreprises, nous avons tous un rôle à jouer pour redonner corps et substance à l’idéal méritocratique.

65%

LE SAS DE DÉCOMPRESSION

À l’approche des fêtes, c’est le moment de (re)lire les contes animaliers de l’écrivain chilien Luis Sepúlveda. Nous sommes fans. Il n’y a pas meilleur remède contre la morosité après cette année agitée. À travers des aventures pleines d’émotion et de sagesse, Sepúlveda célèbre des sujets essentiels dans toute vie : l’amitié, le droit à la différence, la loyauté, la solidarité. Notre conte préféré : Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler. Un grand et gros chat noir se retrouve à élever une jeune mouette. Mais il pourra compter sur l’aide des autres chats du port de Hambourg… et d’un généreux humain, un poète. C’est le cadeau de Noël idéal pour les petits… mais aussi pour les grands ! Ne le nions pas, vous êtes en retard dans vos achats. C’est aussi notre cas.

NOTRE ACTU

Vous en avez assez d’envoyer des courriels de relance ? Vous êtes affolé à l’idée de perdre des pièces justificatives ? Nous sommes tous passés par là. Heureusement, ce temps est révolu ! Libeo s’est associé à la solution de compta augmentée MyUnisoft, créée par et pour des experts-comptables en tandem avec les chefs d’entreprise, afin d’éviter ces désagréments. Vos clients peuvent contrôler et payer leurs factures directement dans Libeo et vous les retrouvez automatiquement dans MyUnisoft. Prenez rendez-vous avec notre experte maison pour une démonstration. Notre promesse : simplicité, gain de temps et efficacité. De quoi finir l’année en beauté.

Recevez la newsletter Libeo