L'ESSENTIEL

JANVIER 2022

Votre temps est précieux. Ne le passez plus à dénicher les dernières infos qui comptent pour vous.

Temps de lecture : 4 minutes

OUF ! LA CRISE EST (PRESQUE) FINIE !

Chaque année, c’est la même chose. Chacun y va de sa bonne résolution. Mais peu la respecte. En 2022, nous disons non au "franglais" ! Ce n’est pas nouveau. En mai 1922, un article publié dans un grand journal français critiquait déjà l’usage du "franglais". Il avait fait une telle impression sur le Président du Conseil de l’époque, Raymond Poincaré, que ce dernier décida d’interdire l’usage de l’anglais dans tous les documents officiels. Et devinez qui avait écrit cet article ? Nguyen Ai Quoc, alias Ho Chi Minh. Il deviendra des années plus tard un des pères de l’anticolonialisme. Promis, nous respecterons notre résolution plus de trois semaines cette année. Belle et heureuse année à toutes et à tous !

Pierre, Jérémy et Pierre-Antoine, fondateurs de Libeo

LES INCONTOURNABLES

**Disons-le haut et fort, tout va bien **! Le "quoi qu'il en coûte" a fait des merveilles. Les faillites d’entreprises sont au plus bas. Dans le secteur de l’hôtellerie-restauration, qui connaît souvent des remous, les faillites en 2020 et 2021 ont baissé de 6 000 par rapport à 2019, dernière année sans la Covid. L’inflation reste contenue, à 2,8 % en décembre sur un an. Entre janvier et décembre 2021, le prix du gaz a été multiplié par 4,5 et celui de l’électricité par 3,3. C’est un problème. Mais l’arrivée du printemps et de températures plus clémentes devrait permettre un reflux des prix de l’énergie. Notre situation est plus enviable que la plupart des autres pays européens. Nos voisins italiens et allemands se débattent avec une inflation respectivement à 3,9 % et à 5,3 %. Ne parlons pas des Etats-Unis où l’inflation a atteint le seuil douloureux de 7 % - une première depuis 1982 !

En outre, le variant Omicron n'a pas fait dérailler la reprise économique. C’est la bonne nouvelle de ce début d’année. Notre prédiction : d’ici la fin du premier trimestre, une grande majorité de pays, dont la France, va considérer officiellement ou de facto que la pandémie est endémique, c’est-à-dire habituelle et relativement stable. Fini les confinements. Fini les restrictions strictes. Nous allons enfin pouvoir nous concentrer sur l’essentiel : notre activité, nos clients et nos salariés.

LES DÉCOUVERTES

En ce début d’année, une question nous taraude. **À quoi servent nos impôts ? **À un moment ou à un autre, vous vous êtes certainement posé la question. Nous avons donc demandé à notre économiste-maison de se pencher sur le sujet. Il a analysé avec minutie la longue liste des impôts et cotisations sociales payés par les entreprises et les ménages. Vous allez être surpris des résultats. Nous l’avons été.

En 2019 (dernière année avant la Covid), sur 1 000 € d’impôts et de cotisations sociales, 574 € allaient à la protection sociale (dont 262 € pour les retraites), 108 € au soutien de l’activité économique (les subventions dont nous pouvons bénéficier, par exemple), et 95 € pour l’enseignement. Le reste part pour la sécurité, la protection de l’environnement, etc.

Ce qui nous a étonné, c’est que la répartition des dépenses est très proche en France et dans la zone euro. Même chose avec l’Allemagne. La différence notable, c’est que nos voisins outre-Rhin consacrent plus de dépenses à la santé et moins aux aides à la pierre que nous.

Voilà de quoi briller dans les dîners en ville !

LE CHIFFRE DU MOIS

65 % des dirigeants de TPE-PME jugent disposer d’une trésorerie suffisante pour sortir par le haut de la crise selon la dernière enquête de Bpifrance Le Lab. Les chefs d’entreprise prévoient également en moyenne une croissance du chiffre d’affaires de 7 % cette année. Nous vous le disions, nous sommes majoritairement confiants dans l’avenir !

65%

LE SAS DE DÉCOMPRESSION

Imaginez un instant que vous soyez assis dans votre salon avec votre chat sur les genoux en plein hiver. Dehors, il neige. Pourtant, des rayons de soleil intenses éclairent votre visage. Vous écoutez le doux clapotis des vagues. Les parfums des orchidées et des fleurs de bougainvilliers viennent titiller vos narines. Vous êtes à Bali ! En une milliseconde, vous avez parcouru plus de 12 000 km. Comment est-ce possible ? Grâce au métavers ! Vous en avez certainement déjà entendu parler. Meta (ex-Facebook) et plus d’une dizaine d’autres entreprises travaillent sur le sujet. Leur promesse : enrichir nos vies en nous faisant plonger dans un monde virtuel, sorte de double du monde réel physique, simplement en portant des lunettes ou un casque connecté. Sans quitter notre salon, nous pourrons peut-être faire nos courses dans des supermarchés virtuels d’ici quelques années, par exemple. Attention ! Sourire moqueur ! C’est pourtant le projet très sérieux du géant de la grande distribution, l’Américain Walmart. Futur audacieux pour les uns, meilleur des mondes pour les autres. Chez Libeo, nous sommes sceptiques.

NOTRE ACTU

C’est tout chaud ! Nous nous associons avec Inqom afin de permettre aux experts-comptables de payer les factures fournisseurs au nom de leurs clients. C’est un pas supplémentaire vers la simplification et l’automatisation de la production comptable. De quoi vous faire gagner pas mal de temps ! Dernière surprise : nous allons bientôt traverser la Manche afin de proposer nos services à nos voisins britanniques. Mais chut, ça reste entre nous.

Recevez la newsletter Libeo