facture électronique interview

5 min

Retour sur la mise en place de la facture électronique en Italie : l'interview de Francesco Forgione

Francesco Forgione est expert comptable basé à Milan et travaille avec une quinzaine de collaborateurs. L’Italie étant un pays pionnier sur la mise en place de la facture électronique, son retour d’expérience permet d’obtenir une vue globale de ses challenges quotidiens.

Grégoire Cléry

Grégoire Cléry • Libeo

Publié le | Mis à jour le

Sommaire

  1. Comment la facture électronique a-t-elle changé la relation entre l’expert-comptable et ses clients ?

  2. Comment avez-vous mis en place la facture électronique en interne ?

  3. Quelles seraient vos “best practices” ?

Contexte : En Italie, la facture électronique est une réalité depuis le 29 novembre 2011. L'e-invoicing est la norme ; l’administration fiscale italienne a mis en place une procédure de correspondance électronique, la Posta Elettronica Certificata (P.E.C.). Depuis le 1er janvier 2019, toutes les factures B2B émises doivent transiter par la plateforme centrale Sistema di Interscambio (SDI) pour validation.

Grégoire Cléry (Chargé du pôle Experts Comptables chez Libeo) - J’ai trois questions pour vous aujourd’hui. La première : comment la facture électronique a-t-elle changé la relation entre l’expert-comptable et ses clients ? 

Francesco Forgione -La facture électronique est arrivée en Italie en janvier 2019, après le début du programme européen visant à lutter contre la fraude à la TVA. Nous faisions donc partie des pays pionniers. Nos clients étaient de prime abord réticents face à ce changement. Quant à nous, nous y avons plutôt vu une opportunité. En effet, en tant qu’experts-comptables, nous devons nous mettre en position de co-pilote et d'accompagnement pour aider le chef d’entreprise dans sa transition. Il s’agit donc d’une grande opportunité ! Au sein de notre cabinet, nous avons organisé et proposé une série de rencontres afin de pouvoir expliquer le principe de la facture électronique à nos clients.

Grégoire Cléry - Et comment avez-vous mis en place la facture électronique en interne ? Quel a été l’impact sur votre cabinet ?

Francesco Forgione - Nous avons fait le choix de développer en interne un logiciel de facturation et de gestion comptable. Nous avons donné aux clients un outil avec lequel ils peuvent émettre la facture électronique, que nous pouvons en temps réel contrôler et comptabiliser. Suite à cela, nous avons formé nos équipes et le déploiement s’est fait assez naturellement. 

Grégoire Cléry - Combien de temps cela vous a pris à peu près entre la mise en place et le déploiement ? 

Francesco Forgione - 6 mois.

Grégoire Cléry - Dernière question. Quelles seraient vos “best practices” ? Vos cas d’usages pour aborder la facture électronique en interne ou du point de vue du client en France. 

Francesco Forgione - Il est certain que la transition vers un outil nous permettant de contrôler les factures a été un avantage majeur. Dans notre première année d’exercice, nous avions rencontré des problèmes au niveau des factures émises par nos clients et pouvoir contrôler depuis notre cabinet la facturation client est un réel avantage pour nous, car c’est l’aspect le plus important. Cependant, tous les cabinets italiens n’ont pas mis en place le même type d’outil. Ils se retrouvent ainsi à gérer les différents outils utilisés par leurs clients, rendant la formation de leurs collaborateurs compliquée. Sans oublier l’impact négatif sur la réactivité du cabinet.

Grégoire Cléry  - Merci pour votre intervention. Certains de nos cabinets clients de Libeo ont eu des échos très différents, notamment sur une tendance baissière des honoraires suite à la mise en place de la facture électronique. Constatez-vous cette tendance ? 

Francesco Forgione - Non. L’automatisation de certains processus a soulevé des questions chez certains clients. Cependant, la comptabilité ne signifie pas seulement retranscrire les données de la facture, mais bien trouver le bon compte comptable. Cette mission n’a pas changé depuis la mise en place de la facture électronique. Une bonne comptabilité prend le même temps qu’avant ! Ce qui est désormais plus facile pour l’Expert Comptable, c’est la gestion des factures. Le risque d’arriver en fin d’année avec des factures manquantes lors du bilan est quasi nul. Il y a certes plus de facilité sur certaines missions de l’Expert Comptable, mais il n’y a pas moins d’heures de travail ni moins de collaborateurs qui passent du temps à enregistrer les factures. Le changement repose donc sur la numérisation lors de la phase de récolte des factures, mais sinon la suite du processus reste inchangée. 

Grégoire Cléry - Vous affirmez donc que le coût n’est pas un sujet s’il répond à un besoin. Le tout étant de détecter le besoin client. 

Francesco Forgione - Exactement.

Grégoire Cléry - Merci Francesco. Une question au regard de l’expérience italienne. Quel lien existe avec la sphère financière ? C'est-à-dire les outils alternatifs de paiement et les opérateurs bancaires. Y a-t-il eu un rapprochement avec le modèle italien ? 

Francesco Forgione - Tous les logiciels gèrent plus ou moins la partie financière, nous permettant de lancer des paiements directement. Cela a beaucoup aidé les PME dans la gestion d’aspects que les grandes entreprises maîtrisaient déjà. 

Grégoire Cléry  - J’insiste, mais sur la partie de déclaration de TVA pré remplie, c’était un objectif annoncé. Ça commence aujourd’hui en Italie. 

Francesco Forgione - Ça commence au 1er juillet 2023. Cela nous fait un peu peur au vu de potentielles difficultés, car pour le moment le système de facturation électronique est seulement national. Dans le cas d’entreprises traitant beaucoup avec l’étranger, nous n’avons pas de réelles informations sur le déroulé du processus. La tâche de l’Expert Comptable reposera sûrement davantage sur le contrôle et la correction de déclaration.

Grégoire Cléry  - En clair, le vrai changement est que les experts comptables ne produiront plus de déclarations, mais la contrôleront.

Francesco Forgione - Exactement, ma réticence venant du manque de clarté dont peut faire preuve l’administration italienne à l’heure actuelle dans ses consignes.

Grégoire Cléry - Un grand merci Francesco !

Faites le tour du monde de la facture électronique : téléchargez dès maintenant le livre blanc !

WP-FR-facture-eclectronique

Livre blanc

Tour du monde de la facture électronique

La facturation électronique obligatoire arrive en 2024 en France... Qu'en est-il à l'étranger ? Quelles opportunités et challenges ont émergé dans les pays pionniers ? Apprenez-en plus dans notre livre blanc.

Télécharger le livre blanc

DERNIÈRES ACTUALITÉS