escompte définition.

Qu’est-ce qu’un escompte sur facture ?

Vous cherchez à réduire les décalages de trésorerie ? Optez pour l’escompte ! Toute entreprise apprécie lorsque ses clients respectent le délai de paiement. Pour les inciter à agir en ce sens, elle peut leur proposer de payer avant terme en échange d'une remise. Cette pratique s'appelle l'escompte sur facture.

Qu’appelle-t-on un escompte sur facture ?

Comment fonctionne l'escompte ?

L’escompte sur facture, ou l'escompte commercial, permet au client de payer sa dette avant la date mentionnée sur la facture en échange d'une remise. Cette réduction peut aussi être accordée au client contre un paiement immédiat ou dans le cas d’une commande conséquente. L’escompte commercial se fait donc directement entre l’entreprise et son client. Ce n’est pas un acte obligatoire. Il s’agit d’un geste de courtoisie de la part de l'entreprise, inscrit dans sa stratégie commerciale.

Est-ce que l'escompte doit apparaître sur la facture ?

Oui. L'escompte accordé pour paiement comptant doit figurer clairement sur la facture présentée au client. La loi française oblige les entreprises à l’indiquer par le biais de mentions claires :

  • « Escompte de x % accordé pour règlement comptant ».

  • « Aucun escompte accordé pour paiement anticipé ».

Lire aussi : Peut-on escompter une facture d'avoir ?

Exemple de facture avec escompte

Voici un exemple de typique montrant comment calculer un escompte de 2% :

Exemple de facture avec escompte

Quelle est la différence avec l'escompte bancaire ?

L’escompte sur facture est à différencier de l'escompte bancaire, le premier étant obtenu auprès des clients, le second auprès d’un établissement bancaire dans le cadre d'une opération de crédit à court terme. Le tireur s'engage à céder un effet de commerce à la banque, en échange d'une avance de trésorerie.

La banque verse le montant de la facture due par le client en déduisant une somme correspondant à la commission. L’entreprise rembourse ainsi la banque lorsque le client l’a payée.

Quelle est la différence entre un escompte et une remise ?

Bien qu’ils soient souvent confondus, ces deux termes sont différents sur le plan comptable. Ils s’enregistrent différemment dans les écritures comptables de l’entreprise. En effet, la remise est enregistrée sous le poste 609 ou 709, tandis que l’escompte figure aux comptes 665 ou 765.

Dans le cas d’une remise, celle-ci est actée. Elle ne peut donc plus être refusée ni par l’entreprise ni par le client. L’escompte sur facture est conditionné à l’acceptation du client : il n’y a aucune garantie qu’il accepte un paiement anticipé.

De même, la remise s’applique sur une ligne de la facture tandis que l’escompte s’applique sur le montant total de la facture HT. La remise est souvent appliquée lorsqu’une certaine quantité est commandée, tandis que l’escompte fait appel à une notion de temps.

Notez qu'on peut aussi escompter l'effet de commerce (comme le billet à ordre ou la lettre de change). Céder un effet de commerce revient donc à signer l'escompte.

Développez des parcours fournisseurs fluides et réduisez vos délais de paiement. Demandez votre démo personnalisée pour découvrir tous les avantages de Libeo.

LIBÉREZ-VOUS DE VOS RELANCES

Economisez du temps sur le suivi de vos factures clients en automatisant vos relances de factures client.

Demander une démo

À quoi sert l’escompte sur facture ?

L’escompte permet de bénéficier d’une réduction sur le montant de la facture. Mis bout à bout, ces réductions peuvent être intéressantes, notamment pour les petites entreprises. C’est d’autant plus vrai que certains clients s’autorisent à régler leur dû bien après le délai indiqué sur la facture. L’escompte sur facture peut alors être un moyen efficace d’encourager au règlement rapide de la dette.

Les avantages pour le fournisseur

Une entreprise qui accorde un escompte sur facture diminue le montant de son chiffre d’affaires, mais limite le risque de décalage de trésorerie. Prenons un exemple :

Une entreprise X vend un bien à une entreprise Y pour un montant de 2 000 €. L’entreprise Y a 45 jours pour régler la facture. Dans ce cas, l’entreprise X a bel et bien vendu un bien, mais elle ne pourra générer un revenu réel qu’à l’issue de cette période de 45 jours. Elle risque donc de faire face à un décalage de trésorerie.

L’escompte sur facture permet de mobiliser ses créances clients pour limiter les décalages de trésorerie. C’est d’autant plus intéressant que les délais de paiement sont souvent longs et peuvent mettre à mal la santé financière de l’entreprise. C’est encore plus vrai pour les entreprises qui n’ont pas assez de liquidités pour financer leur développement.

Bon à savoir : Le coût relatif à l’escompte est moins élevé que les frais qui succèdent aux difficultés de paiement.

L’escompte sur facture peut également être utilisé comme un outil de fidélisation. Dans le cadre de longue relation avec un client, l’entreprise peut faire un geste commercial et lui proposer un escompte sur facture.

Les avantages pour le client

Une entreprise qui bénéficie d’un escompte sur facture de la part de ses fournisseurs peut réduire le montant de ses charges sans impacter sa trésorerie. Elle peut en bénéficier si elle est en capacité de payer rapidement ou au comptant, ce qui est le cas lorsque ses clients règlent vite leurs factures.

De manière générale, l’escompte sur facture est un outil de financement pour l’entreprise. Il lui permet d’améliorer sa trésorerie sans avoir à solliciter un partenaire financier. En plus d’être moins coûteux que des solutions comme l’affacturage ou le découvert, l’escompte sur facture diminue le besoin en fonds de roulement.

Il peut même être intéressant de souscrire un prêt à court terme pour utiliser l’escompte. C’est le cas si le taux d’intérêt du fournisseur est supérieur à celui du crédit de la banque.

Comment calculer l'escompte sur une facture ?

Lorsque l’entreprise accorde un escompte sur facture un client, elle doit d’abord en calculer le coût. Celui-ci dépend du taux d'escompte pratiqué par l'entreprise.

Escompte sur facture = taux d'escompte x montant de la facture HT.

Calcul d'escompte sur facture

Par exemple : si la facture affiche un montant de 10 000 € HT et que l’entreprise offre un escompte sur facture de 3 % à son client, son montant sera de : 10 000 x 0,03 = 300 €. Le client bénéficiera donc d’une réduction de ce montant. Le montant TTC à régler par le client sera ainsi de :

(montant HT — montant de l’escompte) + TVA du montant HT escompté.

Le pourcentage est défini par l’entreprise elle-même. Elle a une totale liberté pour le fixer. La réduction dépend bien souvent du secteur d’activité et des produits ou services concernés. L’escompte est appliqué au montant hors taxe de la facture transmise au client.

Bon à savoir : Il est possible de définir un taux d’escompte sur facture dégressif. Dans ce cas, le taux accordé est réduit à partir d’un certain délai. Par exemple, le client peut bénéficier d’un escompte de 5 % si le paiement est effectué dans un délai de 7 jours après réception de la facture, et de 3 % s’il est effectué dans un délai de 14 jours après réception.

Escomptes, acomptes, avoirs... Payer vos fournisseurs est rapide et sécurisé avec Libeo, comme en témoigne Capucine Frerejean, cofondatrice des restaurants The Cali Sisters , qui traite entre 50 et 60 factures fournisseurs par mois :

Capucine Frerejean, cofondatrice de The Cali Sisters, parle de Libeo

« Par rapport à l’avant Libeo, on a divisé par 3 le temps passé sur les factures fournisseurs pour la collecte, le paiement et l’analyse. Ça me permet de me concentrer sur le business - les futures implantations, la gestion des équipes, la trésorerie »

Voir le témoignage

Derniers articles factures