créance client

Créance client : définition, gestion et enjeux pour l’entreprise

En créant son entreprise, un dirigeant sait par avance qu’il va être confronté à de nombreux obstacles. Les créances clients en font partie. De quoi s’agit-il ? Comment gérer au mieux les créances clients ? Libeo vous répond.

Enjeu important pour l’entreprise sur les plans gestionnaire, financier et comptable, la créance client peut être à l’origine d’importantes difficultés financières.

LA CRÉANCE CLIENT, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Créance client : définition

Une créance client est une dette due par le client à une entreprise. Les créances clients sont constituées de toutes les factures impayées à l’entreprise dont la date d’échéance est dépassée. Elles ne concernent donc pas les factures qui sont en attente de règlement. La situation inverse (les créances dues par l’entreprise à ses fournisseurs) s’appelle la dette fournisseur.

Une créance client est définie comme telle lorsque :

  • Une entreprise a vendu un bien ou un service à un client :

  • Une facture a été émise ;

  • Elle n’a pas été payée dans le temps imparti.

Les factures (ou les conditions générales de vente) indiquent en effet un délai de paiement qui est généralement fixé entre 30 et 60 jours en France. Celui-ci court à partir du moment où la prestation de services est exécutée ou à compter de la fourniture des marchandises. Une fois ce délai dépassé, l’entreprise peut lancer une procédure de recouvrement pour obtenir le paiement de ses factures. Il faut donc distinguer les factures dont le délai de paiement est dépassé de celles qui sont en cours de règlement.

checklist-cashflow-ceo-2022.png
CHECKLIST
4 CONSEILS POUR GÉRER SA TRÉSORERIE

Lorsqu’on dirige une entreprise, les imprévus sont monnaie courante. Les transactions sont nombreuses, chaque fournisseur à ses propres habitudes et/ou contraintes. La clé pour vous en sortir ? L’anticipation.

Télécharger la checklist

Non seulement une créance client coûte cher en gestion, mais elle induit aussi un risque pour l’entreprise qui est forcément moins rentable si elle fait face à un impayé.

Bon à savoir : les créances clients se distinguent des dettes qui sont des sommes que doit l’entreprise à d’autres structures comme l’État ou les organismes bancaires. De même, les dettes sont comptabilisées au passif, tandis que les créances s’inscrivent à l’actif. A contrario, une créance permet à l’entreprise d’exiger un remboursement.

La comptabilisation des créances clients dans le bilan

Les créances clients s’inscrivent à l’actif du bilan, aux immobilisations financières. Seules les factures dont le délai de règlement est dépassé doivent y être inscrites.

Le compte 411 « clients » est débité à la date du jour où les biens sont délivrés ou le service rendu. Dans le même temps, le compte 70 est crédité.

Si des créances clients sont établies et que les délais de paiement sont dépassés, il faut créditer le compte 411 et débiter le compte 416. Ce compte sera recrédité dès le paiement des factures.

Comment solder un compte client débiteur ?

QUELS SONT LES ENJEUX DE LA CRÉANCE CLIENT POUR L’ENTREPRISE ?

L’impact des créances clients sur la trésorerie

La santé d’une entreprise est étroitement liée à la qualité de sa trésorerie. Or, une créance client représente des liquidités en moins dans la trésorerie. Pourquoi ? Tout simplement, car la production d’un bien ou d’un service coûte de l’argent et que l’entreprise n’est pas rémunérée tout de suite par ses clients. Il y a un décalage entre les sorties et les entrées d’argent. Si ce décalage est trop important, elle risque de manquer de trésorerie.

Lorsqu’elle manque de trésorerie, l’entreprise peut rencontrer de vrais problèmes, venant entraver son bon fonctionnement et son développement. Si les créances s’accumulent, c’est le fonds de roulement de l’entreprise qui est amputé.

L’impact des créances clients sur le BFR

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) correspond aux sommes dont une entreprise a besoin pour fonctionner, produire sa marchandise et payer ses salariés.

Le BFR se calcule de la manière suivante :

BFR = (stock + créances clients) — (dettes fournisseurs + dettes fiscales et sociales).

Puisque les créances clients ont un impact sur la trésorerie de l’entreprise, elles viennent aussi réduire le besoin en fonds de roulement de l’entreprise (BFR). En particulier si les délais de paiement sont longs. C’est d’autant plus vrai depuis le début de la crise sanitaire qui est venu ralentir l’activité de nombreuses entreprises.

Malheureusement, une entreprise dont le fonds de roulement est limité n’a plus les possibilités de fonctionner convenablement. Elle ne peut pas vendre plus et par conséquent elle fait moins de bénéfices. Les capacités de production sont réduites et l’entreprise est en danger. C’est pour éviter ce type de problématique qu’il est essentiel de maîtriser ses créances clients.

COMMENT GÉRER SES CRÉANCES CLIENTS ?

Suivre sa comptabilité et sa facturation

De nombreuses entreprises recensent des retards de paiement. Pour éviter cette situation, il est essentiel de mettre en place des process adaptés afin de diminuer le risque d’impayés ou de retard de paiement.

Pour gérer au mieux les créances clients, il faut tenir sa comptabilité à jour. La relation client doit être suivie du début de la relation au paiement de la facture. Il faut identifier les clients qui dépassent souvent les délais de paiement en mettant en place un suivi des règlements avec Excel par exemple. On peut également utiliser un logiciel de gestion de trésorerie qui enverra une alerte en cas de retard de paiement.

Éviter les retards de paiement

Il est essentiel de comprendre pourquoi les délais de paiement sont dépassés. Une fois la cause identifiée, il est plus facile d’agir pour réduire les délais de paiement.

L’entreprise peut par exemple jouer sur les moyens de règlement en privilégiant le paiement automatique ou un RIB avec autorisation de prélèvement. Elle évitera les difficultés d’encaissement induites par le paiement par chèque. Elle peut aussi demander un acompte, c’est-à-dire le versement d’une partie du bien ou du service de 20 à 50 % avant sa livraison. C’est un gage de confiance, autant pour elle que pour son client.

Pour éviter les retards de paiement, il faut identifier en amont les clients potentiellement douteux. L’entreprise peut réduire le risque d’insolvabilité en signant un contrat avec eux. Elle peut également se renseigner sur leur solvabilité en se rendant sur le site infogreffe pour vérifier que les dettes à l’URSSAF ou au Trésor public ont bien été payées par exemple.

Enfin, les modalités et les délais de règlement doivent figurer sur chaque facture, ainsi que les indemnités à verser en cas de retard. Il faut penser à envoyer les factures dans les plus brefs délais : plus elles sont envoyées tôt, plus le client aura de temps pour les régler, et plus les paiements seront réguliers.

Témoignage client : Benjamin Illouz, dirigeant de 9 centres de santé en Île-de-France, divise par 4 le temps de traitement de ses factures avec Libeo :

Benjamin_Illouz
Benjamin Illouz, dirigeant de 9 centres de santé, parle de libeo

"Dématérialisation, gestion, paiement : je gère toutes les factures fournisseurs de mes sociétés sur Libeo. Je gagne un temps fou et j’ai une meilleure visibilité sur ma trésorerie."

Voir le témoignage

Entamer une procédure de recouvrement

Pour qu’une créance client puisse être recouvrée, il faut que le délai de paiement prévu par l’entreprise, ou que le délai minimum de 30 jours soit expiré.

Lorsqu’elle fait l’objet de retards de paiement, l’entreprise ne peut pas lancer une procédure de recouvrement immédiatement après l’expiration de ce délai. Elle doit d’abord relancer les clients retardataires à l’amiable en mettant en place un protocole de relance. La relance peut avoir lieu par téléphone puis par le biais d’un courrier avec accusé de réception.

Si ces relances échouent, elle peut demander l’aide d’une société spécialisée pour obtenir le paiement de ses factures. Cette solution est d’autant plus intéressante qu’elle n’a pas à la payer. Le coût de cette procédure vient en effet s’ajouter à la créance du client.

Bon à savoir : pour éviter les problèmes de paiement des factures, l’entreprise peut utiliser la méthode de l’affacturage. Cette méthode consiste à confier la gestion des impayés à un organisme tiers, qui prendra en charge le recouvrement des créances clients.

Réglez au bon moment FR

Gardez l'oeil sur vos finances à tout moment

Planifiez vous-même les paiements de vos clients et laissez-leur le contrôle grâce à notre système d’approbation.

Demander une démo

Derniers articles gestion de trésorerie