expert comptable profession libérale

Expert-comptable et profession libérale : quel mariage ?

S’il est bien un aspect de leur activité que les professions libérales redoutent, c’est la comptabilité. Pourtant essentielle au bon déroulement de leur entreprise, la gestion comptable n’en reste pas moins chronophage et complexe.

C’est pourquoi faire appel à un expert-comptable vous permettra de gagner du temps et de l’argent. Profession libérale ? Cet article est pour vous.

PROFESSION LIBÉRALE : LE RECOURS À UN EXPERT-COMPTABLE EST-IL OBLIGATOIRE ?

Les professions libérales sont tenues à des obligations fiscales et comptables bien définies. Si aucune loi n’impose le recours à un expert-comptable pour s’en occuper, bon nombre d’entre eux choisissent de déléguer leur comptabilité à un professionnel du chiffre. D’autant plus que d’une profession à l’autre, les règles changent en matière de comptabilité. Un professionnel de santé et un cabinet d’architecte ne sont pas assujettis aux mêmes règles. Et le recours aux services d’un expert-comptable s’avère précieux.

Par ailleurs, les obligations ne sont pas les mêmes selon que le professionnel exerce à son compte (en libéral) ou au sein d’une société.

Professionnel à son compte : conseillé si vous relevez de la déclaration contrôlée

Dans le premier cas, il peut choisir de s’assujettir au régime de la micro-entreprise, ou de la déclaration contrôlée (selon le montant annuel de son chiffre d’affaires). Selon le régime fiscal dont il relève, les obligations comptables sont différentes :

régime fiscal

Comme on le voit dans ce tableau, les obligations comptables sont bien plus importantes sous le régime de la déclaration contrôlée. Dans ce contexte, déléguer sa gestion comptable permet non seulement de gagner du temps, mais surtout de réduire le risque d’erreur dans la saisie et l’enregistrement des documents comptables.

Cela dit, même sous le régime de la micro-entreprise, rien n’empêche les professions libérales de recourir aux services d’un expert-comptable pour la gestion de leurs finances. À plus forte raison si elles ont opté pour l’assujettissement à la TVA ou / et si leur chiffre d’affaires annuel frôle les plafonds en vigueur applicables au statut de micro-entrepreneur (72 600 € HT en 2021).

Si c’est votre cas, vous pouvez très bien faire appel à un expert-comptable pour votre activité libérale, et opter pour une solution de gestion digitale en interne comme Libeo. De son côté, votre expert-comptable se concentrera sur les tâches à forte valeur ajoutée, comme la préparation des comptes de résultat, la stratégie financière ou encore la recherche de financement. Tandis que, de son côté, la solution Libeo s’occupe de toute la facturation : collecte, dématérialisation, traitement et paiement de factures fournisseurs.

Professionnel exerçant en entreprise : recommandé avec le régime réel

S’il exerce en entreprise, le professionnel est assujetti aux mêmes règles (comptables) que les sociétés commerciales. Là encore, en fonction du montant annuel de ses recettes, le professionnel peut être assujetti à deux régimes fiscaux :

  • en dessous de 247 000 € de chiffre d’affaires HT par an : c’est le régime simplifié d’imposition (RSI) qui s’applique ;

  • au-dessus de 247 000 € de chiffre d’affaires HT par an : la profession libérale est assujettie au régime réel normal.

Selon le régime fiscal dont il dépend, les obligations comptables ne sont pas les mêmes :

obligations comptables

C’est au régime réel que la comptabilité pèse le plus lourd. Là où le RSI autorise certaines simplifications pour la tenue des comptes, le régime réel n’en admet aucune. Les professions libérales au régime réel normal ont donc tout intérêt à faire appel à un expert-comptable.

UBÉRISATION DES SERVICES COMPTABLES : DE QUOI S’AGIT-IL ?

C’est pourquoi beaucoup d’entre elles préfèrent passer par un cabinet expert-comptable en ligne. La consultation d’un expert-comptable en ligne se répand de plus en plus chez les professions libérales, mais aussi chez les TPE/PME. Certains cabinets en sont venus à se spécialiser dans leurs prestations, en fonction de la forme juridique de leurs clients. C’est le cas de Livli, l’expert-comptable en ligne du groupe TGS France.

On trouve désormais des experts-comptables en ligne pour les SASU, les SARL, les SCI… Avant de recourir aux services d’un de ces cabinets digitaux, assurez-vous qu’il est bien inscrit à l’Ordre des Experts-Comptables.

FOIRE AUX QUESTIONS

Quel est le salaire d’un expert-comptable en libéral ?

Il n’existe pas de grille de salaires pour les experts-comptables. Selon le niveau de formation, l’expérience, le lieu d’exercice de son activité. Pour résumer, le salaire d’un expert-comptable en début de carrière (après 3 ans de stage) est généralement de l’ordre de 2 500 € net par mois (sans compter les primes) en cabinet, et de 5 000 € par mois en libéral.

Quel est le tarif d’un expert-comptable en ligne ?

Bien entendu, le conseil d’un expert-comptable en ligne n’est pas gratuit. Selon la prestation demandée (audit, devis, réalisation de bilan, rapprochement bancaire, etc.), le tarif peut aller de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros.