zone sepa

Zone SEPA : quels sont les pays de la zone SEPA ?

L’espace unique de paiement en euros (ou Sepa, Single Euro Payments Area) fêtera ses 20 ans l’année prochaine. Né en 2002, ce projet est né de la volonté des établissements bancaires de rendre les paiements entre pays européens aussi faciles et aussi sûrs que les paiements nationaux. Pour ce faire, trois moyens de paiements ont été mis en place : virement, prélèvement et paiement par carte. Quels sont les pays qui appartiennent à la zone SEPA ?


Zone euro, Union européenne, espace Schengen : qui est dans la zone SEPA ?

La zone SEPA, c’est quoi ? Il s’agit simplement de l’ensemble des pays et territoires qui font partie du système de prélèvement SEPA. Ce système permet de faire des virements dans toute la zone SEPA, dans les mêmes conditions qu’en France, quelle que soit la devise. La seule condition étant de connaître l’IBAN et le BIC du destinataire. L’objectif de la zone SEPA : simplifier les virements interentreprises entre les états. Les pays de la zone SEPA n’appliquent pas de frais supplémentaires sur les virements vers un autre pays de l’espace SEPA (hors Suisse et Monaco). C’est là la différence avec un virement hors zone SEPA : pour ceux-ci, les banques appliquent des frais, qui sont variables en fonction des établissements, qui sont libres de définir le montant des tarifs en vigueur.

Liste des pays de la zone SEPA en 2021

La zone SEPA englobe l’ensemble des pays de la zone euro :

  • Autriche
  • Belgique
  • Chypre
  • Estonie
  • Finlande (les îles Aland incluses)
  • France et Départements et régions d’outre-mer (DROM)
  • Allemagne
  • Grèce
  • Irlande
  • Italie
  • Lettonie
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Malte
  • Pays-Bas
  • Portugal (les Açores et Madeire inclus)
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Espagne (îles Canaries, Ceuta et Melilla inclus)

Mais ce n’est pas tout : dans certains pays hors de la zone euro, on peut utiliser le SEPA pour recevoir des paiements en euro. C’est le cas dans les pays suivants :

  • Bulgarie
  • Croatie
  • République tchèque
  • Danemark
  • Hongrie
  • Pologne
  • Roumanie
  • Suède
  • Royaume-Uni (compris Gibraltar)

Quels sont les autres pays de la zone SEPA ?

La Norvège, Monaco, Saint-Martin, l’Islande, le Liechtenstein et enfin la Suisse sont dans la zone SEPA. Bien que n’utilisant pas l’euro comme devise, ces états utilisent aussi le système SEPA pour simplifier les virements.

Libeo et la zone SEPA

Libeo vous permet de faire des paiements fournisseurs par virement, et disponible avec toutes les banques du réseau SEPA. Libeo est membre du réseau SEPA Diamond, une solution interbancaire qui permet aux entreprises et aux professionnels de fiabiliser les coordonnées bancaires de leurs clients, fournisseurs, salariés… et également de se préserver, notamment, du risque de fraude liée à l’usurpation d’identité bancaire.

Libeo, spécialiste du paiement B2B, œuvre pour des paiements par virement fluides, rapides et nécessitant le moins de démarches. Pour cette raison, la FinTech a développé IBANless, la fonctionnalité qui permet le paiement sans IBAN. Avec cette fonctionnalité, pour régler vos fournisseurs, une simple adresse mail suffit.

Zone SEPA et Brexit : ce qui change pour le Royaume-Uni

Depuis le 31 décembre 2020, le Royaume-Uni est sorti de l’Union européenne. Depuis cette date, qui conclut une période de transition de onze mois, le Royaume-Uni ne siège plus dans les institutions européennes et ne participe plus à leurs décisions. Il continue toutefois à faire partie du marché unique et à appliquer ses règles. Le Royaume-Uni continue de faire partie des pays de la zone SEPA. C’est-à-dire qu’il est toujours possible de faire un virement ou de recevoir un paiement SEPA avec le Royaume-Uni. La seule véritable différence, c’est qu’à compter du 1er janvier 2021, tous les virements et prélèvements en provenance ou à destination du Royaume-Uni devront comporter l’adresse du payeur.

Cela dit, pour permettre une continuité d’activité optimale, il faut procéder à certains ajustements :

  • s’assurer que les établissements français qui effectuent des virements au Royaume-Uni ont bien l’adresse de leurs débiteurs britanniques dans leurs bases. Si non, il était indispensable de récupérer cette information avant le 31 décembre ;
  • à l’inverse, vérifier que leurs créanciers britanniques ont bien leur adresse dans leurs bases.

? Vous êtes créancier client d’une banque en France

Votre banque émet un prélèvement SEPA sur un compte d’une banque au Royaume-Uni. Vous devrez indiquer l’adresse de votre débiteur dans l’opération de prélèvement SEPA. Vous devez ainsi vérifier que vous détenez d’ores et déjà l’adresse de vos débiteurs britanniques dans vos bases et à défaut récupérer cette information d’ici au 31 décembre. À défaut, vous encourrez un risque d’impayé. Il est également possible que votre banque vous demande de fournir le BIC de la banque du débiteur britannique.

? Vous êtes débiteur client d’une banque en France

Vous êtes débité d’un prélèvement SEPA au bénéfice d’un compte de créancier client d’une banque au Royaume-Uni. Vous devez fournir votre adresse à votre créancier afin qu’elle figure dans le prélèvement SEPA. À défaut, le paiement risque d’être rejeté. Il est également possible que votre créancier vous demande de fournir le BIC de votre banque.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin