webinaire QBO  libeo

WEBINAR QUICKBOOKS & LIBEO : LES 3 QUESTIONS LES PLUS POSÉES

Retour sur les questions les plus posées par les participants lors du webinaire de Libeo, le spécialiste du paiement inter-entreprises, Blendy, le département digital de Cogesten, et QuickBooks.

PRÉSENTATION DES INTERVENANTS

Camille Braja, Sales Account Manager chez Libeo, accompagne les cabinets d'experts-comptables dans leur digitalisation.

Noham Layani, Expert-comptable et cofondateur Blendy by Cogesten, le département digital de Cogesten.

Frank Lascombes, Responsable des partenariats chez Quickbooks.

Présentation brève des entreprises

  • Quickbooks : noyau central de vente, achat et banque, complété par un grand écosystème de solutions intégrées, dont fait partie Libeo.

  • Libeo : le spécialiste du paiement fournisseur, qui permet aux entrepreneurs de payer directement. Libeo s'intègre dans Quickbooks et permet aux cabinets de préparer de nouvelles missions d'expertise.

  • Blendy : département digital du cabinet d'expertise comptable international Cogesten, et partenaire de Quickbooks.

INTÉGRATION DE LIBEO PAY DANS QUICKBOOKS

Depuis début 2021, Libeo propose directement dans Quickbooks le paiement des factures fournisseurs en un clic, et sans IBAN.

Libeo Pay QuickBooks

Cette intégration a deux bénéfices majeurs pour un expert-comptable :

  • Pouvoir proposer des missions innovantes en lui donnant la possibilité de préparer ou payer les factures fournisseurs de ses clients depuis un seul outil (Quickbooks) ;

  • Gagner en sécurité et en temps puisqu’elle évite de devoir se connecter à une application bancaire (codes à partager) et de devoir réaliser des virements manuellement (gain de temps).

LES NOUVELLES MISSIONS DE L'EXPERT-COMPTABLE

Les missions traditionnelles ont perdu beaucoup de valeur aujourd'hui. Un cabinet doit donc réfléchir à sa valeur ajoutée pour se démarquer des autres. Par exemple, une nouvelle mission peut être de proposer une balance âgée de Quickbooks à jour, et le paiement des factures via Libeo suivant la date souhaitée par ses clients pour simplifier les process.

L'évolution de la profession avec la facture électronique

Selon Noham Layani de Blendy, tout ce qui permet de s'éloigner de la saisie manuelle est positif et permet de tirer la profession vers le haut en la recentrant sur sa création de valeur.

Or, la difficulté actuelle pour les experts-comptables réside dans l'absence de transmission ou la transmission incomplète des pièces comptables. Avec la facture électronique obligatoire, ils pourront enfin se concentrer sur leur cœur de métier : l'accompagnement comptable de leurs clients.

En somme, la facture électronique est une véritable opportunité pour les cabinets puisqu’elle élimine une tâche sans véritable valeur ajoutée.

L'impact sur l'organisation et les outils

Ce changement dans le paysage des missions de l’expert-comptable fait que les outils dont un cabinet a besoin changent. La valeur ajoutée se trouvant maintenant dans les activités de conseil et non plus dans la saisie comptable, il devient nécessaire de disposer de la donnée adéquate pour conseiller les clients.

Cette donnée peut être fournie par des outils numériques comme Quickbooks. Ils seront donc amenés à prendre des places encore plus importantes dans les organisations.

De plus, les outils permettant de simplifier les processus et donc de dégager du temps pour le consacrer aux missions de conseil deviennent de plus en plus intéressants pour les cabinets. L’intégration entre Libeo et Quickbooks prend donc tout son sens quand elle s’inscrit au sein d’un cabinet cherchant à augmenter ses missions et à se dégager du temps pour les mener à bien.

LES QUESTIONS LES PLUS POSÉES

1) La mission de paiement fait-elle partie d'un package global ou est-elle facturée à part ?

Blendy : “Chacun a ses méthodes de facturation, en fonction de la typologie des clients. Chez Blendy, la mission de paiement est incluse dans un package supérieur.

Ce qu'il faut regarder pour facturer, c'est la valeur qui est accordée à ce que l'on fait. Par exemple, un client qui connaît des retards de paiements et problèmes de trésorerie importants sera facturé plus cher, avec un package plus élevé, parce que nous conseillons ce client plus qu’un autre.

Le prix ne dépend que d'une seule chose : la perception de la valeur par le client. Il faut donc l'interroger, le connaître, connaître ses ressorts, et chercher la valeur perçue. Aujourd'hui la mission traditionnelle ne cesse de diminuer en prix et en marge. Le bilan, par exemple, n'intéresse plus car il est très peu consulté en tant que tel ("ça finit direct dans un tiroir sans être ouvert").

Le besoin exprimé par les clients aujourd’hui est clair : ils veulent tendre vers des situations intermédiaires où eux aussi ont une vision claire sur la trésorerie de leur entreprise. Ils veulent gérer cette trésorerie en temps réel pour contrôler leurs activités.”

2) La problématique aujourd'hui est le multi-outil. L'un de vous tend-il vers un outil "full services" ? Ou va t-on rester sur des API inter-outils pour l'instant ?

Blendy : “Ce n'est pas l'outil, mais les experts-comptables qui proposent le "full services" à leurs clients grâce à la combinaison de plusieurs outils, qui créent un “full services”.

Il est vrai que lorsque les collaborateurs échangent dans plusieurs applications, il faut réussir à suivre. Mais l'inconvénient d'une application globale, c'est qu'elle offre moins de spécialisation et de technicité.

C'est l'avantage des API pour les PME : offrir des applications spécialisées, performantes, pour un moindre prix. En passant sur un outil complet comme Salesforce, Oracle ou SAP, non seulement les tarifs ne sont pas les mêmes, mais les fonctionnalités sont démesurées pour les petites structures comme les TPE-PME. Il faut montrer l'avantage aux clients : plus de spécialisation, et des outils plus performants.

S'ils sont accompagnés et que l'outil présente une véritable valeur, les clients comprennent alors la spécificité de chaque solution. Tout dépend de ce que le client recherche, et de son niveau de connaissance des solutions et outils proposés.”

3) Que changera la facture électronique dans l'organisation entre le client et le cabinet ?

Actuellement, la plupart des collaborateurs passent leur temps à relancer et collecter des documents. La facture électronique va permettre un traitement automatisé des données pour restituer de meilleurs conseils aux clients.

En dématérialisant les données, la facture électronique va permettre un gain de temps sur la relance client. De ce fait, les cabinets pourront utiliser ce temps gagné pour accompagner les clients sur des services à forte valeur ajoutée.

Libeo facilite la comptabilité