flux de trésorerie

Comment gérer ses flux de trésorerie ?

La gestion de la trésorerie d’une entreprise est une pierre angulaire de sa santé financière. Il est nécessaire de garder un œil sur les entrées et les sorties d’argent (les encaissements et les décaissements). Cela permet de connaître, à tout moment, le montant des liquidités disponibles pour l’entreprise.

Ce sont ces encaissements et décaissements qui constituent les flux de trésorerie d’une entreprise, aussi appelés « cash-flow », et il faut savoir les gérer.

Que sont les flux de trésorerie ? 

Les flux de trésorerie correspondent aux montants d’argent encaissé et dépensé par une entreprise au cours d’une période donnée. Cela permet d’évaluer l’état de santé financière d’une entreprise au cours de cette période ou d’évaluer si un projet envisagé est faisable. Le flux de trésorerie peut être négatif ou positif. Dans le premier cas, cela signifie que le montant final disponible à la fin de la période est inférieur au montant du début. Inversement, le second signifie que le montant final est supérieur au montant initial. 

ACTIVITÉN
Résultat net
Ajustements Résultats => Flux de trésorerie
+ Dotation aux amortissements
+ Dotation aux provisions
CAPACITÉ D'AUTOFINANCEMENT
Variation du BFR
2 290


4 500
- 500
6 290
- 5 500
= Flux de trésorerie de l'activité (A)740
- Acquisitions d'immobilisations corporelles / incorporelles
- Acquisitions d'entités (participation)
- Cession d'immobilisations corporelles / incorporelles
+ Cessions d'entités (participation)
- 7 500



500
= Flux de trésorerie de l'investissement (B)
+ Augmentation de capital
+ Emprunts souscrits
- Remboursement des emprunts
+/- variation des prêts réalisés par les actionnaires
- Dividendes versés
0
5 500
- 3100


- 200
= Flux de trésorerie du financement (C)2 200
Variation de trésorerie (A) + (B) + (C) = (D)
Trésorerie à l'ouverture
- 4 060
- 11 120
Trésorerie à la clôture (D) + (E) - 15 180

Comment gérer les flux de trésorerie négatifs ?

Il existe des solutions pour éviter qu’un flux de trésorerie négatif ne se répète d’un mois sur l’autre.   

Faire attention aux décaissements (avant)

Il est important de classer les dépenses par ordre de priorité. Cela implique que vous soyez au fait des besoins divers de votre entreprise. Ainsi, si vos moyens sont réduits, comme au lancement de votre entreprise par exemple, il sera plus simple de déterminer l’importance d’une dépense. Si vous estimez qu’elle est superflue, vous garderez ces fonds pour un autre achat ou investissement.

Si la fin de l’année est arrivée et que vous considérez que certaines dépenses sont toujours superflues, rien ne vous empêche de les garder pour le jour où vous aurez un trop-plein d’argent. En attendant, surtout lorsque vous démarrez, conservez et économisez vos recettes. Cela vous permettra d’avoir une réserve plus importante pour voir venir les flux sortants du mois ou de l’année suivante. 

Vous devez également avoir une vision à long terme sur vos dépenses. Certaines d’entre elles sont conséquentes et prévisibles, telles que les impôts. Prévoyez une somme représentative de votre activité afin de ne pas être pris de court. Vous pouvez même prévoir un chiffre à la hausse pour n’avoir que de bonnes surprises. 

Faire face à un flux de trésorerie négatif (après) 

Tout d’abord, ne paniquez pas. Ce n’est pas parce que votre flux de trésorerie est négatif que cela signifie nécessairement une perte. Cette situation peut être liée à un décalage de trésorerie. Auquel cas, référez-vous à la section précédente pour éviter que cela ne se reproduise le mois suivant. Si le problème ne vient pas de là, il existe d’autres solutions telles que les demandes d’investissements ou de subventions

Comment gérer les flux de trésorerie positifs ? 

Les flux de trésorerie positifs sont ce que l’on attend d’une trésorerie. 

Faire attention aux encaissements (avant) 

Tout d’abord, commencez par effectuer une catégorisation de vos revenus. Distinguez les encaissements fixes des encaissements aléatoires, les contrats signés de ceux qui ne le sont pas encore, etc. Cela vous donnera un aperçu des montants que vous êtes sûr ou non d’avoir en fin de mois.  

Faites attention à vos facturations. Si vos délais de paiement sont longs, prévoyez le fait que vous ne recevrez pas d’argent pour ce service avant la fin du délai. Si vous remarquez que vos dépenses pour un mois sont trop élevées par rapport aux recettes, n’hésitez pas à raccourcir ces délais, afin d’éviter les décalages de trésorerie. 

Utiliser un flux de trésorerie positif 

Un flux de trésorerie positif ne signifie pas nécessairement que l’entreprise retirera un profit. Il signifie simplement que la balance entre encaissements et décaissements est équilibrée. Penchez-vous alors sur la question d’augmentation des recettes. Cela peut passer par une augmentation des prestations, des ventes, des stocks ou encore du personnel. Vous pouvez également transformer vos liquidités en investissements. Vous multipliez alors vos chances d’augmenter vos bénéfices et vous garantissez un flux de trésorerie positif pour le mois suivant.

💡 Lire aussi : Comment gérer sa trésorerie au quotidien ?

Gérez vos flux de trésorerie avec Libeo

La gestion de flux de trésorerie se fait au travers d’outils comptables tels que le plan de trésorerie. Celui-ci vous donnera un aperçu prévisionnel de vos encaissements et décaissements mensuels et donc de vos bénéfices sur une année. Au fil des mois, il vous permet d’ajuster vos besoins et vous aide à gérer vos flux de trésorerie. Si vos flux de trésorerie et vos mouvements bancaires sont importants, un logiciel de gestion de trésorerie vous simplifiera grandement le quotidien. La solution Libeo, conçue pour simplifier le paiement et la gestion des factures fournisseurs, inclue des fonctionnalités de gestion de trésorerie :

  • Encaissements et décaissements par mois
  • Répartition de toutes vos factures par catégories
  • Solde de l’ensemble de vos comptes comptables
  • Détail de vos échéanciers

Depuis votre tableau de bord Libeo, retrouvez le détail de vos dépenses mensuelles, vos factures en cours, vos transactions bancaires et vos principaux fournisseurs :

Dans l’onglet « Analyser », retrouvez le détail de vos flux entrants et sortants, ainsi que leur solde :

gestion de trésorerie

En conclusion, la gestion des flux est nécessaire au maintien de la disponibilité des liquidités d’une entreprise. Pour qu’elle puisse faire des bénéfices, il est intéressant d’investir grâce aux flux entrants et de les faire fluctuer. Cependant il faut toujours avoir assez d’argent disponible pour faire face aux flux sortants imprévus. C’est là tout l’enjeu de l’équilibre entre encaissements et décaissements résultant de la gestion des flux de trésorerie.

Des questions sur l’utilisation de votre plan de trésorerie ? Lisez notre article « Plan de trésorerie : définition et modèle à télécharger » pour en apprendre plus à ce sujet.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin