Covid-19

Covid-19 : Comment financer sa startup pendant la crise ?

La crise sanitaire liée au coronavirus impacte fortement l’économie française, et se répercute donc sur la French Tech. Les startups sont touchées, avec une perte de revenus pour l’ensemble et surtout un coup de frein majeur sur l’ensemble des opérations de levées auprès des fonds de capital risque.

Lors d’un webinar, Libeo a fait appel à plusieurs experts afin de vous prodiguer les meilleurs conseils en vue de cette période plus difficile pour mieux comprendre comment financer sa startup en temps de crise.

Webinar : Comment financer sa startup pendant la crise du Covid-19 ?

Les intervenants :

Voir le Webinar « Financer sa startup » en replay ici :

1. Les conseils et solutions de financement de Bpifrance

Pour faire face aux difficultés et à l’incertitude liés à la période en cours, Bpifrance et l’Etat ont décidé de se mobiliser dans le but de maintenir une dynamique forte d’apport en capital. Cependant, les entrepreneurs doivent également démontrer en cette période spéciale une capacité d’adaptation par la priorisation de leurs besoins qui se reflète dans la prise de décisions cruciales et stratégiques pour leur développement.

La BPI a ainsi présenté un plan d’urgence :

  • « French Tech Bridge », qui accentue les investissements en fonds propres et quasi fonds propres auprès des startups ayant déjà levée des fonds, en co-investissement avec des fonds privés et sur de valeurs moyennes de l’ordre de 2,5 millions €.

  • Prêt Rebond : Négocier en collaboration avec les régions et qui engagera des montants allant de 10 K à 300 K €.

  • Prêt Atout : qui pourra offrir jusqu’à 5 millions € pour les PME et grimper jusqu’à 30 millions € pour les ETI.

  • Soutien Innovation : Sur le modèle du « prêt garantie » annoncé par l’Etat, à destination des startups ou entreprises innovantes afin de leur permettre de couvrir leurs besoins temporaires en trésorerie. Le montant de ce prêt est plafonné à 25% du CA annuel ou à l’équivalent de 2 fois la masse salariale 2019 s’il n’y a pas de CA.

Les chargés d’affaires se chargeront de vous orienter vers les formes de financement les plus convenables. Il vous appartient tout de même d’effectuer une demande de contact, à travers votre chargé d’affaires ou en passant par le formulaire de contact disponible en ligne, qui permettra aux collaborateurs de la BPI de vous appeler dans les plus brefs délais.

2. Les conseils de la  Banque de France pour la gestion de trésorerie :

La trésorerie constitue un élément majeur de l’analyse d’une entreprise, notamment en temps de crise. Il est donc essentiel d’avoir une vision concrète qui permette de déterminer les entrées et sorties à venir, afin de savoir le temps qui vous est impartis. L’essentiel est d’être en capacité de passer la crise actuelle, mais également de se trouver en position de rebond une fois celle-ci terminée.

Voici donc quelques conseils pratiques :

  1. Report des cotisations URSSAF de 3 mois minimum.

  2. Report des prochaines échéances d’impôts directs.

  3. Reporter les dettes bancaires. => Il est primordial d’éviter tout incident de paiement, qui compliquerait l’accès à d’éventuelles solutions.

  4. Négocier et bénéficier auprès de votre banque du traitement accéléré des demandes de crédits.

Les financements mis à disposition sont garantis jusqu’à la fin de l’année. Veuillez à ne les solliciter qu’en cas de besoin ou de difficultés pour ne pas engorger le système.

En cas de difficulté, il est toujours possible pour les entreprises de solliciter la médiation du crédit, à travers une procédure accélérée (réponse en 48h) propre à chaque département. Ne sollicitez la médiation du crédit qu’en cas de dernier recours.

3. La gestion des relations clients avec le Médiateur des Entreprises

Pour toute entreprise, la gestion des relations clients et fournisseurs est critique, puisqu’elle touche principalement aux paiements et ce plus particulièrement dans le cas des TPE/PME.

Pour éviter tout conflit avec vos partenaires et préparer au mieux votre gestion de trésorerie en raison de la crise actuelle, l’Etat mets à votre disposition plusieurs mesures pour vous venir en aide :

  • La création d’un comité de crise en collaboration avec le Médiateur des Entreprises pour vous aider en cas de problèmes liés aux délais de paiement.

  • Cette mesure peut s’appliquer dans le cas de retard sur vos factures fournisseurs.

  • Le décalage ou l’annulation des loyers par les grand bailleurs sur la période en cours.

  • Le décalage des factures de gaz et énergie en cas de demande.

  • La restitution et remboursement des crédits d’impôts se fera rapidement.

Ses mesures visent avant tout à vous aider dans ce contexte de crise à vous prémunir en cas de besoin. Cependant, il est fortement recommandé d’entretenir vos relations avec vos partenaires et de communiquer en amont pour les tenir informer de votre situation. En cas d’abus contactez immédiatement le Médiateur des Entreprises qui vous aidera dans les plus brefs délais.

4. Financer sa startup : La vision des VCs avec Breega

Les fonds de capital risque qui se trouvent déjà au capital de startups vont devoir les soutenir et les aider en leur communiquant en temps réel les nouvelles informations publiées, et en leur faisant gagner du temps.

Il sera également nécessaire de les aider à définir leurs plans de trésorerie, étant donnée qu’ils n’ont pas l’habitude de ce genre de situation et n’ont sans doute pas vécu la crise de 2008.

En effet, la période actuelle nécessite un nouveau mode d’action qui sera moins riche en capitaux et moins foisonnant que celui connu jusqu’à présent. Il sera donc question de savoir comment faire financer sa startup et pour tenir sur les 12 à 24 mois à venir, et éventuellement devoir prendre des décisions difficiles.

Dans le cas de startups qui arrivent bientôt à court de liquidités, ou en règle général, Breega continue a traité son deal flow notamment lorsqu’ils connaissent déjà les entrepreneurs en physique. Ce n’est pas une règle générale, puisque certains investisseurs ou deals vont probablement tomber à l’eau.

Il est tout de même recommandé de continuer à solliciter les VC dans les 10-15 jours à venir, une fois que l’horizon se sera un peu éclaircie.

5. Conseils de startup avec Pierre Dutaret, CEO de Libeo

Chez Libeo, nous avons préparé l’avenir financier sur deux horizons :

Le premier à très court terme avec comme enjeu notable, la masse salariale et également dégager une tendance à moyen/long-terme. Il faut ensuite rendre cette donnée efficace pour pouvoir communiquer clairement avec la BPI et les différentes banques ou partenaires.

Ensuite, nous avons essayé de maintenir une relation forte avec nos salariés malgré le  télétravail avec des retrouvailles tous les deux jours afin d’évacuer et de traiter de sujets hors du contexte travail. Nous avons également privilégié la transparence et l’ouverture avec nos employés que ce soit au niveau de la situation économique actuelle et à venir, mais également des conditions de travail. Il faut également se souvenir que malgré le moment difficile qui arrive, les tendances restent positives pour l’industrie tech et que de nouvelles opportunités se créeront. L’après crise verra de nouvelles opportunités de financer sa startup, il faut simplement s’organiser au mieux pour tenir les semaines à venir et ne pas hésiter à solliciter ses contacts.

Enfin, il vous appartient de vous protéger professionnellement et personnellement. Utilisez les moyens mis à disposition par l’Etat, tel que le chômage partiel, sans en abuser pour autant. Les demandes seront traitées assez rapidement et seront surement suivies de contrôles à posteriori. Une startup tech pourra difficilement justifier la mise en activité partielle des équipes de développement, mais devra justifier une baisse significative du chiffre d’affaires pour le faire avec les équipes commerciales et/ou marketing.

En tant que gérant de votre entreprise, il s’agit également de vous protéger. Pour cela, préservez-vous, en négociant vos échéances personnelles et en essayant de maintenir vos honoraires et salaires durant la période actuelle.

Les aides aux entreprises pendant la crise – Informations officielles

Pour aller plus loin :