Plan de trésorerie

Plan de trésorerie : définition et modèle à télécharger 

La trésorerie d’une entreprise désigne l’ensemble des liquidités disponibles à un instant T. La bonne gestion de la trésorerie constitue donc un volet indispensable à la santé financière d’une entreprise. C’est une tâche qui peut sembler complexe, mais certains outils sont à votre disposition pour vous aider à la mener à bien.

C’est le cas du plan de trésorerie, dont vous trouverez sur cette page la définition ainsi qu’un modèle.

Qu’est-ce qu’un plan de trésorerie ?

Il s’agit d’un document comptable prévisionnel permettant le recensement des flux de trésorerie, autrement dit des encaissements et décaissements prévisibles d’une entreprise. Également appelé budget de trésorerie, il se présente sous la forme d’un tableau en deux parties comprenant les entrées et les sorties d’argent. La plupart du temps, il est établi pour une année et détaille mois par mois les dépenses et les recettes d’une entreprise. 

Il permet d’optimiser la gestion des finances de l’entreprise grâce au calcul de la différence entre les encaissements et les décaissements, que l’on appelle le solde de trésorerie. Grâce à ce tableau, vous pouvez visualiser clairement votre solde de trésorerie à la fin de chaque mois, les fonds disponibles pour le mois suivant, ainsi que la trésorerie cumulée d’un mois à l’autre.

Le plan de trésorerie facilite l’établissement de budgets prévisionnels et l’anticipation de potentiels déficits. Il fait ainsi ressortir d’éventuelles périodes creuses au cours de l’année et aide à trouver le meilleur moyen de les compenser. Il est alors possible d’identifier le besoin en fonds de roulement (BFR).

Exemple tableau plan de trésorerie prévisionnel

Source : Le blog du dirigeant

Quand établir un plan de trésorerie ? 

En général, il est à faire lorsque vous créez votre entreprise, conjointement avec le reste des documents composant votre business plan. Il intervient dans la réalisation du bilan prévisionnel de l’entreprise. Il permet d’estimer sa capacité à financer son développement et de pointer les besoins de financement du projet. Dans ce cas, vous pouvez préparer, en plus des encaissements et décaissements prévus, les sommes estimées des investissements, des remboursements et des dividendes. 

Vous pouvez également réaliser un plan de trésorerie lorsque vous souhaitez faire un investissement vous permettant de développer davantage votre entreprise ou tout simplement pour prévoir vos soldes mensuels au cours de l’exercice qui débute. Ainsi, il est possible de se baser sur les dépenses du dernier compte de résultat des comptes annuels tout en gardant à l’esprit les marges d’évolution et de changement de l’année à venir. Il faut alors adapter le contenu du plan de trésorerie aux futures dépenses et recettes telles que l’embauche d’un nouvel employé, par exemple.

Comment faire un plan de trésorerie ? 

Tout d’abord, il vous faut identifier tous les encaissements perçus tels que : 

  • Le chiffre d’affaires TTC ; 
  • Les apports en compte courant ; 
  • Le capital social de départ ; 
  • Les subventions et aides publiques ; 
  • Etc.

Mais également les encaissements qu’il reste à percevoir :

  • La facturation client TTC ; 
  • Les éventuelles primes et remboursements ;
  • Les augmentations de capital ; 
  • Etc. 

Il est ensuite nécessaire d’identifier les décaissements. Renseignez les charges fixes : 

  • Les achats nécessaires au fonctionnement de l’entreprise ;
  • Les salaires et charges sociales ; 
  • Les assurances ;
  • Les frais bancaires ; 
  • Les investissements ; 
  • Les remboursements de prêts et intérêts ;
  • Les impôts.

N’oubliez pas les charges variables : 

  • Les réductions de capital ; 
  • Les reprises d’apport en compte courant ; 
  • Le paiement des fournisseurs et prestataires ; 
  • Les frais logistiques ; 
  • Les frais de déplacement. 

Il est également bon de prévoir une marge de sécurité d’environ 5 % dans une case « Dépenses diverses ». 

Certains facteurs doivent être pris en compte lors de l’établissement de votre plan de trésorerie. Ainsi, lorsque vous démarrez votre entreprise, il est nécessaire de garder à l’esprit que votre chiffre d’affaires est évolutif et qu’il sera sûrement plus important en décembre qu’il ne l’est en janvier. 

En fonction de la nature de votre entreprise, tenez également compte de la saisonnalité, car celle-ci peut avoir une influence non négligeable sur le montant de votre chiffre d’affaires. Ces différentes variations peuvent aussi avoir une incidence sur votre besoin en fonds de roulement. 

Enfin, il faut aussi penser à prévoir les délais de paiement et à toujours comptabiliser la TVA.

Comment utiliser un plan de trésorerie ?

Une fois que votre tableau est prêt, vous pouvez calculer votre solde de trésorerie mensuel. Celui-ci équivaut à votre trésorerie de début de mois additionnée aux encaissements et à laquelle vous soustrayez les décaissements. 

Si vos prévisions annuelles sont négatives, vous pouvez alors prendre des mesures pour équilibrer vous entrées et vos sorties d’argent et faire pencher la balance du côté excédentaire. 

Si vous remarquez que le déficit est ponctuel, peut-être est-il dû à une prestation encore impayée. Vous pouvez alors envisager de modifier vos délais de paiement. 

Si la perte est stable, peut-être devriez-vous vous intéresser à l’augmentation des ressources disponibles pour votre entreprise. 

Enfin, si la pente est descendante au fil du temps, la question de rentabilité peut être en cause. Faites une comparaison minutieuse de la partie encaissement et de la partie décaissement du plan de trésorerie. 

Une fois votre plan établi, il ne vous reste plus qu’à l’adapter au jour le jour. Cela vous permettra de toujours avoir une prévision juste pour la fin du mois en cours et pour les mois à venir. Il est primordial que le tableau contienne une liste exhaustive des entrées et sorties d’argent. Tout oubli est susceptible de fausser le calcul final et vous risquez d’obtenir une projection erronée.

En conclusion, établir un plan de trésorerie vous permettra de garder un œil sur vos finances, de préparer votre exercice et d’anticiper les éventuelles périodes à compenser. Ainsi, vous vous assurez une stabilité financière et vous évitez les pertes dues à un manque de préparation. Vous permettez à votre entreprise de se mettre à l’abri de la faillite grâce au maintien d’une bonne gestion de trésorerie

Pour vous aider à appliquer tous ces conseils, voici un modèle de plan de trésorerie proposé par Libeo. Il vous suffit de le télécharger et de le modifier pour l’adapter à vos besoins et à votre trésorerie👇

Télécharger plan de trésorerie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin