calcul cash burn

Calcul du cash burn : combien d’argent brûlez-vous chaque mois ?

Dans le monde de l’entrepreneuriat, la trésorerie est le nerf de la guerre. Avoir une trésorerie conséquente permet d’embaucher des salariés, de réaliser des investissements et d’accélérer un business. De nombreux entrepreneurs calculent leur cash burn avec anxiété pour découvrir, stupéfaits, la date à laquelle ils auront épuisé leur trésorerie. Parfois difficile à prévoir, le cash burn est pourtant l’un des indicateurs les plus importants au sein d’une entreprise. Calcul du cash burn : Libeo vous explique pourquoi et comment y procéder.

Le cash burn : de quoi s’agit-il ? 

Le cash burn correspond à la différence entre les sommes d’argent que vous encaissez et celles que vous dépensez. Il reprend tous les frais fixes que supporte votre entreprise comme : 

  • Les salaires ; 
  • Les loyers et toutes les charges inhérentes (électricité, communication…) ; 
  • Les investissements engagés ;
  • Les frais annexes (avocats, taxes…).

Il s’agit ainsi du volume d’argent qui sort de votre compte bancaire professionnel sur un temps donné. Pour être encore plus clair, imaginez un feu de cheminée que vous alimentez avec du bois. Dans ce cas précis, le cash burn correspond à la quantité de bois qu’il est nécessaire de mettre dans l’âtre pour éviter que le feu ne s’arrête.

Le cash burn est un élément important à surveiller au sein d’une entreprise car c’est la trésorerie qui lui permet de durer dans le temps.

Libeo simplifie la gestion de vos fournisseurs

Pourquoi calculer son cash burn ?

Que votre entreprise soit petite ou grande, vous devez savoir ce qu’elle vous coûte. Faire le calcul de votre cash burn, c’est être en capacité d’agir pour le réduire ou pour obtenir une meilleure rentabilité.

Pour une start-up en démarrage

Dans le milieu des start-ups il existe une situation bien connue : la majorité des entreprises perdent de l’argent au début de leur activité. En calculant son cash burn, un entrepreneur peut estimer à l’avance le risque qu’il prend et le montant dont il aura besoin pour fonctionner.

C’est encore plus vrai dans le cadre d’une levée de fonds, les investisseurs ayant besoin de savoir à quelle vitesse l’entreprise déficitaire ira pour dépenser sa trésorerie. Ils sauront ainsi combien de temps l’entreprise pourra survivre sans nouvelle levée de fonds. De nombreuses start-ups fonctionnent sur ce modèle les premières années avant d’être enfin rentables.

Prenez le temps d’estimer correctement votre cash burn dans votre prévisionnel.

  • S’il est trop faible, les investisseurs pourront penser que vous avez peur d’investir ou que vous n’accordez pas d’importance à la croissance.
  • À l’inverse, s’il est trop important, ils auront probablement des doutes sur votre capacité à gérer des fonds. En estimant correctement votre cash burn, vous avez plus de chances d’atteindre vos objectifs et de répondre aux attentes de vos investisseurs. Un bon point si vous envisagez une nouvelle levée de fonds.

Pour une entreprise déjà établie

Le calcul du cash burn est important pour les start-ups fraîchement créées mais également pour les entreprises déjà existantes. En ayant une parfaite connaissance de vos dépenses, vous saurez si vous pouvez investir, vous verser des dividendes ou embaucher par exemple. Vous saurez ainsi quel est l’impact de telle ou telle dépense sur votre trésorerie.

Vous venez de faire une levée de fonds ? Dans ce cas, connaître votre cash burn vous permettra de réaliser des investissements stratégiques et de vous assurer que votre réserve de trésorerie ne diminue pas trop vite.

Calcul du cash burn

Calculer votre cash burn revient à évaluer la consommation de votre trésorerie et donc de vos liquidités. Prenons l’exemple d’une start-up qui ne génère pas encore de revenu. Au 1er février, son compte bancaire affiche 500 000 €. Au 1er septembre, il ne reste plus que 100 000 €. Le cash burn est ainsi de 400 000 €/8 mois = 50 000 €. Il ne reste plus que 2 mois à cette start-up pour gagner ses premiers deniers.

Dans le cas d’une start-up qui génère déjà des revenus, il est possible de calculer le taux auquel le cash est consommé avec la formule suivante :

(Solde de trésorerie de départ – Solde de trésorerie de fin) / Période concernée. 

Par exemple, si votre entreprise possède 800 000 € au 1er février et que le 1er mai, le solde de votre compte est de 630 000 €, votre cash burn est de :

800 000 – 630 000 / 3 mois = 56 667 €/mois.

Cela signifie que votre entreprise a besoin de 56 667 € tous les mois pour fonctionner.

Bon à savoir : pour que cette formule soit fiable, pensez à choisir une période de calcul suffisamment importante. Vous obtiendrez ainsi une moyenne plus précise. En effet, si vos dépenses fluctuent d’un mois à l’autre, vous aurez une mauvaise visibilité sur une durée courte. De même, n’hésitez pas à calculer votre cash burn tous les mois.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin