ratios financiers

14 ratios financiers pour surveiller la santé de son entreprise

Les ratios financiers renseignent le dirigeant sur la santé financière de son entreprise. Ils constituent un outil de gestion permettant d’analyser différents domaines tels que la rentabilité de l’entreprise, son activité ou encore sa trésorerie.

En effet, meilleure est leur trésorerie et meilleures sont leurs chances de perdurer sur leur marché à long terme. Voici 14 ratios financiers et leurs formules de calcul à utiliser pour piloter la trésorerie de son entreprise de manière éclairée.

QU’EST-CE QU’UN RATIO FINANCIER ?

Ratios financiers : définition

En mathématique, un ratio constitue le rapport entre deux variables. Un ratio financier représente alors le rapport entre deux données financières de l’entreprise. Il peut prendre la forme d’un coefficient, d’un indice ou d’un pourcentage.

Les ratios financiers sont communément divisés en ratios financiers internes et externes. Les premiers sont une analyse des résultats financiers sans tenir compte du contexte économique et comprennent, par exemple, la rentabilité ou la liquidité. Les seconds analysent la position de l’entreprise par rapport à ses concurrents. Ils sont également appelés indicateurs de marché.

En ce sens, les ratios financiers fournissent une image transparente de la santé financière de votre entreprise. Si tout va bien d’un point de vue financier, les indicateurs permettent d’améliorer constamment les résultats de l’entreprise. Ils constituent ainsi de formidables outils de gestion pour le chef d’entreprise.

Un ratio financier peut relever de différents domaines, à savoir :

  • La rentabilité.

  • La structure financière.

  • La trésorerie.

  • L’activité.


Quelle est l’utilité d’un ratio financier ?

Les ratios financiers sont utilisés pour évaluer la liquidité, l’efficacité opérationnelle, la rentabilité, la valorisation et la solvabilité d’une entreprise. L’objectif d’un ratio financier est de comparer les performances de l’entreprise avec ses résultats passés, ou avec ceux d’une autre entreprise, et de les évaluer.

Ils peuvent servir notamment avant un rachat ou une reprise d’entreprise. Ils permettent également de rassurer et de convaincre de potentiels investisseurs de l’intérêt et de la qualité d’une affaire.

Concentrons-nous sur les ratios financiers du domaine de la trésorerie. Les analyses qu’ils permettent de réaliser portent principalement sur les éléments contenus dans le bilan comptable.

En effet, il est essentiel pour l’entreprise d’optimiser sa trésorerie. Une bonne gestion permet d’aboutir à l’équilibre financier, d’optimiser la liquidité, de limiter le recours à l’emprunt ou encore d’éviter la faillite. Pour améliorer sa trésorerie, l’entreprise peut établir un prévisionnel et se doter d’un tableau de bord adapté. Notez qu » optimiser sa trésorerie » peut avoir plusieurs significations :

  • Augmenter son capital.

  • Accroître ses ressources grâce à un emprunt bancaire.

  • Négocier des délais de règlement auprès de ses fournisseurs.

  • Réaliser un diagnostic de sa trésorerie.

Ce dernier point est essentiel puisque l’entreprise peut contrôler certains ratios financiers. Durées moyennes d’encaissement, fréquence de rotation des stocks, fonds de roulement ou besoin en fonds de roulement… tels sont les éléments qui permettent de détecter au bon moment des problèmes dans la trésorerie de l’entreprise afin de réaliser des actions correctrices à temps.

Comment mettre en place une gestion centralisée de trésorerie ?

Lire l’article

Comment choisir les bons ratios financiers pour son entreprise ?

On vous l’a dit, il existe de nombreux ratios financiers. Le chef d’entreprise doit choisir ceux qui sont les plus pertinents pour analyser la structure financière de son organisation, et gérer correctement sa trésorerie.

Pour cela, il doit d’abord s’interroger sur les ratios utilisés dans son secteur, et ceux utilisés par ses concurrents. Il doit ensuite définir quels sont les points importants pour son entreprise : s’agit-il du délai de règlement, du taux de rentabilité ou encore de la marge brute ? En restauration par exemple, la marge brute et le ticket moyen comptent parmi les ratios les plus surveillés. Dans l’hôtellerie, c’est taux d’occupation l’indicateur de référence. Dans le secteur bancaire, c’est le ratio de fonds propres.

Tandis que dans le secteur de la vente au détail, les gérants s’intéressent de très près au montant des ventes au pied carré et au ratio de rotation des stocks par exemple.

Enfin, les ratios financiers à calculer doivent être sélectionnés en fonction des documents financiers détenus par l’entreprise et de leur contenu.

LES 6 RATIOS INDISPENSABLES

Dans la mesure où les ratios financiers permettant de mieux gérer sa trésorerie sont nombreux, il est essentiel de choisir les plus pertinents en fonction de son activité. Parmi les ratios financiers orientés trésorerie, on retrouve principalement :

  • Le délai moyen de règlement fournisseurs en jours.

  • Le délai moyen des encaissements clients en jours.

  • Le fonds de roulement net global.

  • Le besoin en fonds de roulement.

  • La trésorerie nette.

  • Le délai de rotation des stocks.

1 & 2. Les délais de règlement fournisseurs et clients

Le délai moyen des règlements fournisseurs est un ratio financier qui permet d’évaluer sous quel délai sont réglées lesdites factures par les fournisseurs. Il est calculé comme suit :

Délai de règlement fournisseurs = (dettes fournisseurs x 360)/total des achats TTC.

Ce ratio financier ne doit être ni trop élevé ni trop bas. Régler ses factures fournisseurs dans un délai trop long (au-delà de 30 à 60 jours) démontre que l’entreprise connaît effectivement des problèmes de trésorerie. En revanche, un règlement trop rapide est aussi néfaste pour sa trésorerie. En effet, l’entreprise ne tire aucun bénéfice des délais de paiement accordés par les fournisseurs.

Vos factures sont-elles payées à temps ? Avec Libeo, passez à la facture dématérialisée et assurez tous vos paiements en temps et en heure ;

checklist-cashflow-ceo-2022.png
CHECKLIST
4 CONSEILS POUR GÉRER SA TRÉSORERIE

Lorsqu’on dirige une entreprise, les imprévus sont monnaie courante. Les transactions sont nombreuses, chaque fournisseur à ses propres habitudes et/ou contraintes. La clé pour vous en sortir ? L’anticipation.

Télécharger la checklist

Avec son logiciel de gestion 100% automatisé, Libeo rend la gestion des finances de votre entreprise simple et efficace !

Le délai moyen des encaissements clients permet quant à lui d’évaluer le délai sous l’entreprise est payée par ses clients. Il est calculé comme suit :

Délai moyen des encaissements clients = (créances clients x 360)/Chiffre d’affaires TTC.

Ce ratio indique quelle est l’efficacité de la politique de recouvrement de l’entreprise.

3. Le fonds de roulement net global

Le fonds de roulement net global (FRNG) est un ratio financier grâce auquel l’entreprise peut vérifier que l’ensemble de ses actifs immobilisés sont financés par ses ressources stables à long terme. Il est calculé comme suit :

Fonds de roulement net global = ressources stables — emplois stables.

Il peut aussi être calculé de la manière suivante :

FRNG = actifs circulants — dettes à court terme.

Ce ratio financier représente l’excédent d’argent qui reste après que les emplois stables et les investissements par ressources stables aient été financés. Il s’agit donc d’une réserve d’argent que peut utiliser l’entreprise pour faire face à des imprévus.

Le fonds de roulement net global doit être calculé pour évaluer la pérennité de l’entreprise et sa santé financière :

  • Lorsque le FRNG est positif, l’entreprise est solvable et dispose d’un matelas de sécurité en cas de problème. L’excédent permet de financer le BFR : l’entreprise peut payer ses dettes.

  • Lorsqu’il est négatif, les investissements de l’entreprise ne sont pas couverts par ses ressources financières. Elle n’est pas solvable et ne peut pas couvrir son BFR.

4. Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Le besoin en fonds de roulement (BFR) permet d’analyser le décalage de fonds qui existe entre le moment où l’entreprise est payée par ses clients et le moment où elle réalise ses dépenses. Cet indicateur se calcule comme suit :

BFR = stock moyen + créances clients — dettes.

Le stock moyen correspond au stock minimum pour l’activité de l’entreprise (matières premières, marchandises…). Les créances clients sont les sommes d’argent qui ont été facturées, mais pas encore réglées. Les dettes regroupent les dettes fournisseurs, fiscales, sociales…

Le besoin en fonds de roulement est à calculer chaque année. Il s’agit d’un indicateur important en comptabilité puisqu’il permet d’évaluer la santé financière de l’entreprise et de vérifier que la trésorerie est équilibrée. Il correspond à la somme d’argent dont a besoin l’entreprise pour résoudre ses difficultés de trésorerie sur le court terme et régler ses dépenses en attendant d’encaisser l’argent de ses clients. En effet, un client ne règle pas toujours ses factures dans les temps et l’entreprise doit pouvoir assurer sur le plan financier en attendant. Plus le BFR est bas, et mieux c’est.

Le BFR est un ratio financier essentiel à utiliser pour piloter les activités de son entreprise et éviter les trous de trésorerie. Il permet d’anticiper les difficultés résultant d’un décalage du cycle d’exploitation.

Comment éviter les décalages de trésorerie ?

5. La trésorerie nette

La trésorerie nette correspond à la totalité de trésorerie restante après que le cycle d’exploitation ait été financé. Ce ratio financier offre une visibilité sur l’argent disponible à un instant T, c’est-à-dire l’argent disponible en caisse et l’argent présent sur le compte en banque de l’entreprise. Concrètement, il correspond à la différence entre les disponibilités bancaires et les dettes bancaires de court terme.

Ce ratio financier est calculé comme suit :

Trésorerie nette = fonds de roulement net global — besoin en fonds de roulement.

Il peut aussi se calculer de la manière suivante :

Trésorerie nette = disponibilités — dettes financières à court terme.

Ici, les disponibilités correspondent à la trésorerie positive tandis que les dettes correspondent à la trésorerie négative.

Analyser régulièrement sa trésorerie nette permet de visualiser en cours d’année si l’entreprise est confrontée à des problèmes de trésorerie. Elle est un outil de contrôle de l’équilibre financier de l’entreprise et un indicateur de bonne gestion. Elle doit être calculée avant de créer un projet d’entreprise pour s’assurer de la viabilité du projet et établir le prévisionnel financier du business plan. Calculer sa trésorerie nette permet également d’ajuster les stratégies et objectifs de l’entreprise tout au long de sa vie.

Une trésorerie nette positive signifie que les ressources de l’entreprise sont suffisantes pour subvenir à ses besoins à court terme. Une trésorerie nette positive durable doit toutefois inciter à placer les fonds, notamment en réalisant des placements financiers plus adaptés. À l’inverse, une trésorerie nette négative indique que l’entreprise doit recourir aux emprunts pour éviter le découvert bancaire.

6. Le délai de rotation des stocks

Le délai de rotation des stocks est calculé selon la formule suivante :

Stock moyen de l’exercice x 360/Prix d’achat des marchandises.

Ce ratio financier permet de mesurer la rapidité de rotation des stocks. Il évalue la fréquence à laquelle les stocks se renouvellent en nombre de jours :

  • Plus il est important et plus l’entreprise rencontre des difficultés à écouler ses stocks. Elle peut également rencontrer des difficultés à gérer ses approvisionnements ou faire l’objet d’un sur-approvisionnement.

  • À l’inverse, si le ratio est faible, l’entreprise gère parfaitement ses stocks. Il s’agit soit d’une accélération des ventes, soit d’une bonne gestion des approvisionnements. C’est le signe d’une bonne activité économique. Attention toutefois à ne pas se retrouver en rupture de stock.

Même s’il est long, un délai de rotation des stocks n’est pas forcément le signe d’un problème. Pour s’en assurer, ce ratio financier doit être comparé à celui des autres entreprises du même secteur.

8 AUTRES RATIOS FINANCIERS À UTILISER POUR SON ENTREPRISE

Un grand nombre de ratios financiers existent, permettant à la fois de suivre la santé financière de son entreprise et de convaincre de potentiels investisseurs.

1. La marge brute d’exploitation

Suivie de très près en restauration, la marge brute d’exploitation s’obtient grâce à la formule suivante :

Excédent brut d’exploitation/Chiffre d’affaires annuel.

Ce ratio permet de déterminer quelle est la rentabilité de l’entreprise, mais aussi si elle est capable de couvrir ses amortissements. Il est utilisé à la fois pour se positionner face à la concurrence et pour mettre en place des mesures dans le cas où le taux de marge baisse de manière trop régulière.

2. Le ratio de productivité

Le ratio de productivité est intéressant pour toutes les entreprises. Il permet de se comparer aux entreprises d’un même secteur pour visualiser la productivité de son travail. Pour calculer ce ratio financier, il faut appliquer la formule suivante :

Valeur ajoutée/Nombre de salariés.

3. Le ratio d’autonomie financière

Le ratio d’autonomie financière permet d’évaluer le niveau d’endettement de son entreprise en analysant la quantité de fonds propres qu’elle détient par rapport à l’ensemble de ses ressources. Il se calcule comme suit :

Capitaux propres/Total du bilan.

Idéalement, ce ratio financier doit atteindre les 20 %. Un ratio plus faible est le signe de potentielles difficultés à trouver de nouveaux financements, car l’entreprise est trop dépendante des établissements qui la financent.

4. Le ratio de liquidité

Le ratio de liquidité permet d’évaluer la capacité de l’entreprise à régler ses dettes à court terme. Il se calcule comme suit :

Ratio de liquidité = Actif circulant/Passif circulant.

Si le résultat obtenu est égal ou supérieur à 1, l’entreprise est considérée comme solvable.

5. Le ratio d’endettement

Le ratio d’endettement est calculé comme suit :

Dette nette/Capitaux propres.

Les dettes nettes représentent la somme des dettes bancaires et des comptes courants d’associés desquels sont déduits les disponibilités et les titres de placement.

6. La capacité d’autofinancement (CAF)

La capacité d’autofinancement est un ratio financier qui permet d’évaluer l’excédent généré par l’activité de l’entreprise. Elle est calculée comme suit :

CAF = EBE + produits encaissables — charges décaissables.

La CAF permet d’alimenter le fonds de roulement de l’entreprise, mais également de contribuer aux investissements.

7. L’excédent brut d’exploitation (EBE)

L’excédent brut d’exploitation représente la ressource d’exploitation qui est générée par l’activité de l’entreprise après que les cotisations sociales aient été payées, mais avant les dotations aux amortissements. Il s’agit donc du résultat économique de l’entreprise. Il est calculé comme suit :

EBE = marge brute + subventions d’exploitation — impôts et taxes – charges salariales.

8. La marge commerciale

La marge commerciale constitue le profit que génèrent les entreprises. Elle correspond à la différence entre le prix de vente d’une marchandise et son prix d’achat. Elle permet de visualiser les bénéfices générés par l’entreprise, mais aussi de définir ses tarifs, et de mener une politique commerciale adaptée. Ce ratio financier se calcule comme suit :

Marge commerciale = Chiffre d’affaires hors taxe — Achats HT.

L’entreprise doit savoir piloter correctement sa trésorerie pour investir et développer son activité. Pour s’assurer que la gestion de sa trésorerie est bonne, il est indispensable d’analyser les ratios financiers qui ont été présentés. Si vous n’y parvenez pas seul, vous pouvez vous appuyer sur l’expérience d’un expert-comptable ou utiliser un logiciel de suivi de la trésorerie.

Quel est le véritable impact de vos factures sur la santé de votre entreprise ? Comme Marcel Nakam, adoptez une attitude proactive vis-à-vis de la trésorerie. Alors n’attendons plus et demandez dès maintenant votre démo personnalisée !

Concentrez vous sur l'essentiel FR

CENTRALISEZ VOTRE GESTION DE TRÉSORERIE

Votre temps est précieux, ne le passez pas sur vos factures. Centralisez, validez et payez vos factures fournisseurs de bout en bout, en quelques clics avec Libeo

Demander une démo

Derniers articles gestion de trésorerie