comptabilité partie double

Comprendre la comptabilité en partie double

Comptabilité en partie simple et double sont deux méthodologies comptables avérées. C'est la seconde qui nous intéresse ici. Le principe de la partie double en comptabilité repose sur une logique de symétrie : à chaque écriture comptable correspond une contrepartie, dans un autre compte.

Comptabilité en partie simple et double : deux poids, deux mesures ?

En comptabilité d’entreprise, on distingue deux mécanismes : la comptabilité en partie simple et en partie double. La première n’admet qu’un seul compte pour toute opération. Elle calcule le résultat financier en faisant la différence entre les recettes et les dépenses. Cette méthodologie convient aux petites entreprises, artisans, professions libérales associations, qui enregistrent peu de flux financiers, mais pour les structures plus grandes, on utilise la comptabilité en partie double.

La comptabilité en partie double repose sur un principe élémentaire : toute opération effectuée par l’entreprise concerne au moins deux comptes : un compte et un compte de contrepartie. Avec cette méthode, chaque écriture saisie, chaque opération possède sa partie « double » en comptabilité, par exemple :

  • Crédit => Débit

  • Produits => Charges

  • Actif => Passif

  • Emplois => Ressources

Type de compteCompteCompte de contrepartie
Bilan comptableDébitCrédit
Bilan fonctionnelEmploisRessources
Compte de résultatsChargesProduits
Écriture comptableActifPassif

Cela signifie que chaque fois que vous passez une écriture comptable, il doit y avoir deux effets : un pour chaque côté de la transaction :

COMPTEÉCRITURES / DATEDÉBITCRÉDIT
Compte 401 (Fournisseurs)Facture fournisseur n°XXX1 800,00 €
Compte 607 (Achats de marchandisesFacture fournisseur n°XXX2 000,00 €
Compte 44561 (TVA déductible)Facture fournisseur n°XXX200,00 €

L'ensemble des comptes est inscrit dans balance comptable. Chaque compte est rattaché à une prestation différente, pour les opérations d’achats et de ventes par exemple, on crédite/débite les comptes de classe 6 et 7 du Plan Comptable Général :

CompteNature de la prestation
Compte 601Achats de matière première et de fourniture
Compte 602Achats stockés
Compte 604Prestations de services
Compte 605Achats de matériel, équipements et travaux
Compte 606Achats non stockés
Compte 607Achats de marchandises
Compte 608Frais accessoires (frais de port, droits de douane, etc.)
Compte 609Rabais, remises et ristournes sur les achats
CompteNature de la prestation
Compte 701Ventes de produits finis
Compte 702Ventes de produits intermédiaires
Compte 703Ventes de produits résiduels
Compte 704Travaux
Compte 705Etudes
Compte 706Prestations de services
Compte 707Ventes de marchandises
Compte 708Produits des activités annexes

Plus complexe, mais plus éclairant, ce système plus particulièrement aux entreprises qui gèrent d’importants volumes de transactions et flux de trésorerie. Elle est notamment obligatoire pour tous les commerçants inscrits au registre du commerce.

le principe de la comptabilité en partie double

La comptabilité en partie double est le fondement du système comptable actuel. Elle obéit à un principe d’équilibre et de réciprocité. Le principe de la comptabilité en partie double est simple : il repose sur l’idée que chaque transaction a un côté débit et un côté crédit. Suivant ce principe, chaque transaction doit être enregistrée avec deux montants égaux et opposés, de sorte que si un montant change, un autre doit changer du même montant, mais dans le sens opposé.

En termes comptables, cela signifie que si quelqu’un achète quelque chose à votre entreprise, au moins un autre compte doit afficher une diminution (ou un débit) du même montant (le débit). S’il vous vend quelque chose, au moins un autre compte doit afficher une augmentation (ou un crédit) du même montant (le crédit).

Le principe de la partie double s’effectue sous 2 angles différents :

  • La notion de partie double

  • La saisie des écritures comptables

Dans les logiciels comptables, chaque transaction est enregistrée deux fois dans un format en partie double, ce qui signifie que les deux côtés du bilan sont affectés par chaque transaction :

CompteÉcritures / dateDébitCrédit
Compte 411 (Clients)Facture client n°XXX1 800,00 €
Compte de 707 (Vente de marchandises)Facture client n°XXX2 000,00 €
Compte 445 (TVA collectée)Facture client n°XXX200,00€

La première étape pour comprendre la comptabilité en partie double est de savoir comment déterminer si une écriture est une écriture de débit ou de crédit :

  • Si vous augmentez un compte d’actif, il s’agit d’une écriture de débit.

  • Si vous réduisez un compte d’actif, il s’agit d’une écriture de crédit.

Les débits et les crédits sont les deux faces d’une même transaction. Le côté débit est celui où vous enregistrez l’augmentation d’un compte d’actif ou de dépense, tandis que le côté crédit est celui où vous enregistrez la diminution d’un compte d’actif ou de dépense.

Principe de la partie double : origine et destination des flux

La comptabilité en partie double peut être utilisée pour suivre l’origine et la destination des flux de trésorerie dans les registres comptables d’une entreprise. Cette méthode sert notamment à s’assurer que toutes les transactions différées dans le temps sont correctement enregistrées et peuvent être clairement retracées jusqu’à leurs sources.

Il permet également de rapprocher facilement les comptes de l’entreprise à la fin d’une période donnée en examinant l’effet de chaque transaction sur les deux côtés du bilan, offrant ainsi une vision précise de la situation financière de l'entreprise (soldes créditeurs et débiteurs).

En retraçant les points d’entrée et de sortie des transactions financières, la comptabilité en partie double facilite l’exercice comptable. Elle aide les entreprises à suivre leurs finances et à repérer rapidement les erreurs avant qu’elles ne deviennent trop coûteuses à réparer.

FAITES COUP DOUBLE SUR VOTRE COMPTABILITÉ AVEC LIBEO

Passez d'une comptabilité manuelle à une gestion automatisée en quelques clics. Libeo s'intègre tous les outils du marché pour simplifier et automatiser la gestion quotidienne de vos tâches financières !

Demander une démo

Foire aux questions ?

Qu'est-ce qu'un compte de bilan ?

Une ressource comptabilisée dans un compte de bilan signifie que l'emploi de cette ressource est temporaire. Il s'agit d'opérations différées dans le temps :

opération par exemple

Est-ce que la partie double est un principe comptable ?

Oui, c’est même le principe comptable par définition. Elle a été développée en Italie, au cours du 14e siècle. Les marchands utilisaient cette méthode pour garder une trace de leurs transactions. Aujourd’hui, les comptables utilisent toujours la comptabilité en partie double, car elle fournit un enregistrement détaillé des transactions, aide à prévenir les erreurs et les fraudes, et fournit des informations utiles à des fins fiscales.

Qui a inventé la comptabilité en partie double ?

On doit le mécanisme de comptabilité en partie double au religieux franciscain et mathématicien italien Luca Pacioli, qu’il détaille au XVe siècle dans son ouvrage Summa de arithmetica, geometria, de proportioni et de proportionalita (1494). Le système, alors connu sous le nom de « méthode vénitienne de tenue des comptes », était déjà employé par les grandes banques italiennes depuis déjà plusieurs siècles.

Lorsqu’on passe une écriture comptable, Comment savoir si c’est au débit ou au crédit ?

Dans la comptabilité en partie double, il y a deux façons de passer une écriture : au débit ou au crédit. Si vous hésitez entre l’un ou l’autre, reportez-vous à la sémantique de ces termes :

  • Débit signifie réduire quelque chose. Lorsque vous passez une écriture de débit sur un compte, vous réduisez la valeur de ce compte du montant de votre écriture.

  • Crédit signifie augmenter quelque chose. Lorsque vous passez une écriture au crédit d’un compte, vous augmentez la valeur de ce compte du montant de votre écriture.

Derniers articles de comptabilité