expert comptable c'est quoi

Expert-comptable : 5 mythes et idées reçues

TPE, PME, vous envisagez de faire appel à un expert-comptable pour vous accompagner dans la gestion de vos finances ? C’est une sage décision. Mais savez-vous ce qui vous attend, au juste ?

Un expert-comptable, c’est quoi au juste ? Quelle est sa mission, son champ d’intervention ? Profession séculaire, le métier d’expert-comptable est sujet à de nombreuses spéculations et idées reçues. Libeo décrypte le vrai du faux et les mythes qui entourent la profession d’expert-comptable.

EXPERT-COMPTABLE : DÉFINITION

« Tu donneras ça à Jean-Mi’ de la compta ». Ah, la compta… L’image du professionnel austère, croulant sous les dossiers et les bilans, dans un bureau obscur et poussiéreux, est tenace. Très alimenté par les médias, le cliché de l’expert-comptable en costume-cravate gris, ennuyeux à souhait et aux propos incompréhensibles reste très présent dans les esprits. Au mieux, il est barbant. Au pire, il est rébarbatif, et en plus, il détient les clés du coffre…

Breaking news : ce sont là des préjugés. La profession d’expert-comptable est bien plus riche et variée que ces clichés ne le laissent penser. La preuve par Libeo.

Qu’est ce qu’un expert-comptable ?

Un professionnel du chiffre, certes. Mais bien plus que cela. Si l’expert-comptable est effectivement diplômé en comptabilité (c’est mieux, du moins), ses missions ne se cantonnent pas à traiter des fichiers Excel. Il écoute, conseille, se projette, pose des limites, élargit les horizons… C’est un conseiller, un auditeur, un interlocuteur dédié, un acteur indispensable de l’entreprise.

Quel est le rôle d’un expert comptable ?

Les services d’un expert-comptable couvrent un large panel de possibilités :

5 IDÉES REÇUES SUR LES EXPERTS-COMPTABLES

Il aligne des colonnes de chiffres toute la journée

« Tu es expert-comptable ? Tu passes tes journées sur Excel alors ? C’est sans doute le cliché le plus récurrent sur la profession. Non, pas plus qu’un ébéniste ne passe ses journées à couper du bois. Si la manipulation et le traitement des données chiffrées font partie des missions de l’expert-comptable, tous ne sont pas des surdoués en maths qui résolvent des équations différentielles sur le temps libre. Ce qui importe, ce n’est pas tant les chiffres en eux-mêmes, mais leurs analyses et les déductions qui en découlent.

D’autant plus qu’à l’ère du digital, la plupart des tâches à faible valeur ajoutée peuvent aisément s’automatiser. C’est le cas des factures fournisseurs par exemple. En optant pour la dématérialisation de vos factures d’entreprise, vous permettez à votre expert-comptable (ou votre DAF) de se concentrer sur son cœur de métier.

Lire aussi : Comment tirer parti de l’ubérisarion de l’expertise-comptable ?

Automatisez le paiement de vos factures fournisseur avec Libeo : découvrez comment gagnez jusqu’à 10h par semaine sur votre comptabilité en réservant dès à présent votre démo personnalisée

Il ne travaille que durant la saison fiscale

La charge de travail est bien plus dense durant cette période, c’est indéniable. Mais cela ne signifie pas que les experts-comptables passent le reste de l’année à chômer. Pour commencer, si la majeure partie des entreprises clôturent leur exercice avec l’année civile (le 31 décembre), ce n’est toujours le cas : elles peuvent choisir une autre date (pour des raisons pratiques).

Tout au long de l’année, le comptable oeuvre à la santé et à la sécurité financière de son entreprise (ou de celle de ses clients). C’est lui qui s’occupe :

  • de la tenue de la comptabilité ;

  • des déclarations fiscales (TVA, CFE…) ;

  • des prévisionnels, bilans comptables et rattrapages de comptabilité ;

  • de la relation avec les fournisseurs / prestataires de l’entreprise

  • de rechercher des financements :

  • etc.

Il ne parle à personne

L’image du professionnel terré dans son bureau derrière son écran d’ordinateur est fausse également. Les meilleurs experts-comptables sont justement ceux qui manifestent une excellente capacité d’écoute : il conseille, se renseigne, informe, se rend sur le terrain, constate les faits, organise des réunions, etc. Dans ce métier, la dimension relationnelle est essentielle. Dans les TPE/PME, l’expert-comptable est souvent l’interlocuteur privilégié du (ou des) dirigeant. C’est également lui qui chapeaute la relation avec les fournisseurs et les prestataires de l’entreprise.

C’est un métier d’homme / senior

Non et non. Culturellement, le métier d’expert-comptable (et tous les métiers de la finance en général) est associé à des modèles masculins. Mais les mentalités évoluent progressivement. S’il peut paraître désuet, le métier d’expert-comptable séduit toujours. Et pas uniquement les hommes : selon une étude du guide CIDJ datant de 2018, 66 % des postes du secteur sont occupés par des femmes. On note également une vraie progression sur les inscriptions : chaque année, entre 37 à 40% des inscrits à l’ordre sont des femmes.

Mais ce n’est pas tout : d’après le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables, 60% des femmes qui présentent le concours d’admission obtiennent leur diplôme, contre 55% des hommes.

Quant à la question de l’âge… Il s’avère que 22 % des salarié(e)s du secteur ont moins de 30 ans.

Il suffit d’aller voir de plus près pour s’en apercevoir : dans les entreprises, on trouve plus fréquemment des personnes en jean et en baskets que des tailleurs et des costards-cravates tout droits sortis d’un épisode de Suits. Si beaucoup d’experts-comptables travaillent en chemise et abordent des pantalons de costumes, le port de la cravate ou du gilet se fait rare. Idem pour les femmes : rares sont celles qui viennent tous les jours en tailleur (mais beaucoup portent des talons).

Il faut un bac+8 pour devenir expert-comptable

Oui et non. Décrocher le fameux Diplôme Expert-Comptable (DEC) nécessite au moins 8 années d’études : c’est ce qui les distingue des comptables (lisez notre article pour mieux comprendre la différence entre comptable et expert-comptable). Mais ce n’est qu’une façon parmi d’autres de travailler dans la comptabilité. De nombreux autres métiers rattachés à ce secteur sont accessibles dès le master, voire la licence. Par exemple :

  • le DCG (Diplôme de Comptabilité Gestion) qui correspond au niveau bac+3 et permet de devenir Responsable Paie, Comptable ou Inspecteur des Impôts.

  • le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) au niveau bac+5, qui permet de devenir Auditeur (interne ou externe), Contrôleur de Gestion, Chef Comptable ou encore Credit Manager.

Cela étant dit, il existe un cliché de vrai sur le métier d’expert-comptable : le salaire.