bar à vin

6 min

Comment faire le bilan comptable d’un bar à vin ?

Vous êtes gérant(e) d’un bar à vin ? Vous devez tenir une comptabilité. Ce qui implique de réaliser un bilan comptable, afin de contrôler l’état des finances de votre affaire et sa rentabilité. Avec un peu de mathématiques et de recherche, vous pouvez établir vous-même le bilan de votre bar à vin. On vous guide.

Alice Bled

Alice BLED • Libeo

Publié le | Mis à jour le

Que signifie « faire un bilan » et pourquoi est-ce nécessaire dans un bar à vin ?

Qu’est-ce que le bilan ?

Une bonne compréhension de la santé financière de votre entreprise est essentielle à sa réussite à long terme. C’est précisément ce à quoi sert le bilan comptable.

Le bilan comptable d’un bar à vin est un instantané de la santé financière du propriétaire, basé sur les revenus mensuels par rapport aux dépenses. Il permet au propriétaire de déterminer si son entreprise a une marge d’exploitation positive ou négative et aide à évaluer sa force de position sur le marché.

Le bilan est l’un des trois états financiers clés (les deux autres étant le compte de résultat et le tableau des flux de trésorerie) qui fournissent des informations sur les performances et les liquidités d’une entreprise.

Le bilan comptable est divisé en trois parties :

  • L’actif (ou actif circulant) : cette partie est constituée principalement des liquidités, des créances et des stocks ;

  • Le passif (ou passif à court terme) : cette partie se compose principalement des comptes fournisseurs et des charges à payer ;

  • Les capitaux propres : cette partie reflète les actifs nets détenus par les actionnaires ou les partenaires, moins les montants qui leur sont dus par d’autres (par exemple, les actionnaires privilégiés qui ont un droit prioritaire sur les bénéfices).

Comment se présente le bilan ?

Le bilan comptable comporte 5 colonnes :

  • L’actif

  • Passif

  • Capitaux propres

  • Compte de résultat

  • Bilan (ou état de la situation financière)

Retail-checklist

CHECKLIST

retail : 4 CONSEILS POUR GÉRER SA TRÉSORERIE

Lorsqu’on dirige un commerce, les imprévus sont monnaie courante. Les transactions sont nombreuses, chaque fournisseur à ses propres habitudes et/ou contraintes. La clé pour vous en sortir ? L’anticipation.

Télécharger la checklist

Pourquoi un propriétaire de bar à vin a besoin d’un bilan financier

Le succès d’une entreprise commence par un bilan solide.

En premier lieu, l’établissement du bilan comptable implique de procéder au préalable à l’inventaire des stocks, ce qui permet au gérant de s’assurer de la bonne gestion de son établissement.

Vous pouvez en effet en déduire le taux de rotation des stocks, un ratio élevé étant synonyme d’une bonne gestion de vos marchandises. Vous pouvez également en déduire la durée nécessaire pour que vos stocks soient écoulés. Plus vos produits périssables s’écoulent vite et meilleure sera votre gestion des stocks.

Le bilan comptable est également utilisé afin d’estimer les flux de trésorerie futurs. L’objectif est de savoir si les ressources sont suffisantes ou non pour couvrir toutes les dépenses de l’année à venir.

Le résultat obtenu après le calcul de ces flux de trésorerie servira d’indication à la direction sur les sommes à investir ou à retirer des investissements réalisés dans les différents projets afin de s’assurer qu’il y aura suffisamment d’argent disponible à tout moment pour payer toutes les dettes lorsqu’elles seront exigibles.

Le bilan comptable sert également à mettre en évidence les ratios et indicateurs essentiels à la bonne gestion de l’établissement. Par exemple, le besoin en fonds de roulement (BFR). Un BFR trop important est en effet le signe de difficultés de trésorerie à venir. Vous vous en servirez ainsi lors de vos prises de décisions stratégiques et pour faciliter le pilotage de votre entreprise.

Bon à savoir : vos partenaires financiers peuvent également se servir de votre bilan comptable, notamment si vous les sollicitez dans le but d’obtenir un prêt ou un investissement pour votre bar à vin.

COMMENT FAIRE LE BILAN COMPTABLE DE SON BAR À VIN ?

Une bonne façon de commencer est de déterminer le nombre de verres de vin vendus au cours de l’année écoulée, le bénéfice que vous avez réalisé et les sommes que vous avez dépensées en vin et en fournitures de bar.

Vous devriez également calculer votre revenu total de toutes les sources (y compris les pourboires), puis soustraire les dépenses comme le loyer, les services publics, la publicité et les coûts salariaux.

Voici cinq éléments sur lesquels vous devriez vous concentrer lorsque vous établissez votre bilan :

  1. Dressez la liste de vos biens (ce que vous possédez)

  2. Ajuster les soldes de certains comptes

  3. Révisez vos comptes

  4. Documenter vos travaux

  5. Éditez les comptes annuels

Dressez la liste de vos biens (ce que vous possédez)

Avant d’opérer la saisie des opérations comptables, il faut procéder à l’inventaire de votre bar à vin. Vous devez ainsi identifier toutes les marchandises stockées destinées à la vente. Lisez notre fiche pratique pour bien préparer votre inventaire en amont.

L’inventaire doit être réalisé au moins une fois par an à l’occasion de la réalisation de votre bilan comptable pour évaluer vos stocks et vérifier s’ils sont cohérents à l’activité de votre bar. Des erreurs pourraient être le signe de mauvaises saisies comptables, de gaspillage, voire de vol (ce qu’on appelle le coulage en restauration)..

Ajuster les soldes de certains comptes

Vous devez ensuite saisir en comptabilité les écritures des produits et charges constatés d’avance (CPA et CCA). C’est ce qu’on appelle le cut off, la procédure de séparation des exercices.

Vous devez également identifier et comptabiliser vos charges et produits à recevoir. Cela comprend :

  • Les produits à recevoir

  • Les charges à payer (CAP)

  • Les factures non parvenues (FNP)

  • Les factures à payer (FAP)

  • Les factures à établir (FAE)

Enfin, calculez et enregistrez les dotations aux amortissements de vos immobilisations, les provisions et les charges fiscales (CVAE, IS, etc.).

Réviser vos comptes

Une fois les opérations comptables terminées, vous pouvez passer à l’étape suivante : la justification des comptes. Sont concernés ici :

Comptes à justifier et vérifierTechnique comptable
Comptes clients et fournisseursLettrage comptable
Comptes de trésorerieÉtat de rapprochement bancaire
Comptes de charges et de produitsImputation des mouvements comptables
Comptes sociauxRapprochement entre les bordereaux de charges et les écritures comptables
Comptes fiscauxCadrage de TVA

Pour vérifier et justifier les comptes clients et fournisseurs, on procède au préalable à leur lettrage, avant d’éditer le grand livre auxiliaire.

C’est l’état de rapprochement bancaire qui permet de justifier les comptes de trésorerie.

Pour les comptes de charges et de produits, on procède via l’imputation des mouvements comptables pour s’assurer d’avoir la bonne charge/le bon produit dans le bon compte.

Pour justifier les comptes fiscaux, on procède au cadrage de TVA, une technique comptable qui consiste :

  • à rapprocher les montants de TVA indiqués dans les déclarations à ceux figurant dans la comptabilité

  • À contrôler que le montant de la TVA collectée figurant aux comptes 4457 soit égal au produit du montant du CAHT réalisé par le taux de TVA applicable (cadrage base par taux) ;

Documentez vos travaux

Pensez à documenter vos travaux et à les classer précieusement (dans des classeurs par exemple). L’ensemble des travaux documentés s’appelle un dossier de travail. Vous aurez moins de difficultés à retrouver vos documents comptables le moment venu.

Éditez les comptes annuels

Il ne vous reste désormais plus qu’à déposer le bilan comptable de votre bar à vin et les autres documents qui composent vos comptes annuels auprès du greffe du tribunal de commerce dont vous dépendez.

Votre bilan comptable doit contenir :

  • Le bilan (compte 1 à 5)

  • Le compte de résultat (compte 6 et 7)

  • L’annexe comptable

Si vous rencontrez des difficultés à établir votre bilan comptable vous-même, faites appel à un expert-comptable ! Si les chiffres ne vous font pas peur, vous pouvez néanmoins y procéder seul(e), à l’aide d’une solution de gestion des factures clients et fournisseurs adaptée.

Libeo, par exemple, vous fait gagner un temps précieux en vous apportant une solution automatisée pour rattacher le paiement à la comptabilité.

Toutes les factures qui transitent via la plateforme Libeo sont collectées, traitées et archivées selon les normes établies par l’administration fiscale et le code de commerce.

Grâce à ses intégrations comptables, l’outil se synchronise avec votre logiciel de comptabilité pour exporter directement les écritures et vous faire gagner un temps précieux dans la préparation de vos comptes annuels.

Export data FR

CONNECTEZ VOS OUTILS DE GESTION À LIBEO

Outils de gestion financière, ERP, logiciels comptables... L’automatisation de vos finances n’aura jamais été aussi facile avec Libeo !

Demander une démo

Derniers articles restauration